Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

L'aide précieuse du digital pour rouvrir les restaurants

Gestion et marketing - mardi 19 mai 2020 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Livraison, Click and Collect, réseaux sociaux, applications… le numérique est partout. Sans lui, difficile de communiquer, prendre des réservations et garder le contact avec les clients. Il est l'outil indispensable pour la reprise.




Le confinement a permis à une population plus large de se familiariser avec le digital, pour faire des achats”, constate Bernard Boutboul. Le fondateur et président du cabinet Gira s’aperçoit que la livraison et le Click and Collect ne sont plus des habitudes propres aux Millennials, “mais à tous les profils de générations”. “Et ça va perdurer”, affirme-t-il en faisant allusion à la généralisation de la visioconférence ou du paiement à distance. Conséquence : “Le restaurateur doit avoir en tête que le digital est avant tout un outil. Un outil pour véhiculer un message pensé et construit.

D’où sa force lors de la réouverture des restaurants en France, envisagée par le Gouvernement pour les restaurants situés en zone verte pour le début du mois de juin. “Il va permettre de garder le contact avec les clients”, explique Bernard Boutboul. De quelle façon ? “En mettant à jour ses informations pratiques (horaires, jours de fermeture…) sur une plateforme telle que Google My Business, en diffusant des actualités (date de réouverture, nouveau menu, service de livraison…) sur Google Posts, par exemple, ou encore en facilitant la connexion au site de son restaurant, via Facebook ou Instagram.”

Le patron de Gira incite aussi à “créer des contenus dont les clients seront les ambassadeurs”. Autrement dit : des contenus que les “followers” (suiveurs) auront envie de partager avec leur communauté. À cela s’ajoute la pertinence d’applications comme Pulp, “spécialisée dans le Click & Collect et qui accepte les titres-restaurants”.

 

Gare à la recrudescence d’avis sur internet

Un bémol, toutefois : Bernard Boutboul redoute la recrudescence, sur la Toile, d’avis qui ne concernent plus les plats ou le service, mais l’hygiène. Ce qui risque d’agacer plus d’un restaurateur, “car les règles sanitaires imposées par les pouvoirs publics sont déjà en vigueur dans les métiers de l’alimentation et naturellement respectées par les professionnels”, souligne le consultant.

Autre crainte : “Le délai de réouverture des restaurants. Ils ont fermé mi-mars en quatre heures. Espérons qu’on leur donnera entre trois et huit jours pour rouvrir. Car, actuellement, frigo et garde-manger sont vides chez les restaurateurs. Il n’y a pas de stock pour pouvoir rouvrir en quelques heures. » Quant à la communication, elle non plus ne s’improvise pas. Il faut un minimum de temps pour concevoir les bons messages et nourrir les réseaux sociaux.

#bernardboutboul #coronavirus #gira #digital #numerique


Anne Eveillard
Rendez-vous le 25 mai à 14 heures

À ne pas manquer : le live gratuit de Bernard Boutboul sur la communication de réouverture, le 25 mai à 14 heures.

Inscription : https://cutt.ly/byQb3x3

Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services