Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

#Coronavirus Trésorerie : des initiatives pour générer des rentrées immédiates

Gestion et marketing - vendredi 10 avril 2020 12:34
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Cagnottes en ligne, bons à consommer à la sortie du confinement… : les initiatives pour générer de la trésorerie immédiate et soutenir les professionnels sont entrain de se multiplier. Tour d'horizon.



À l’instar d’Itamar Beserman Navon, qui a levé 50 000 € de fonds en 48 heures pour sauvegarder ses restaurants en Israël, des initiatives similaires voient le jour en France.

 

  • Des cagnottes en ligne

- Olivier Gourmelon, président de Kings of Kitchen, a créé une cagnotte collective visant à soutenir les professionnels des métiers de bouche : “On a des copains chefs propriétaires, traiteurs ou consultants qui n'ont droit à aucune aide, et les prêts ne sont pas si facile à obtenir. On a lancé cette initiative pour reverser les dons à ceux qui en auront le plus besoin.” Un comité de chefs a été mis en place, à la fois pour préserver la neutralité dans la redistribution des sommes, mais aussi pour communiquer sur l’initiative.

 

- ‘Sauvons les professionnels des métiers de bouche’ sur Leetchi.com

D’autres restaurateurs ont lancé eux-mêmes leur propre cagnotte, appelant leurs clients à soutenir leur établissement. Ainsi Nicolas Guluch (L’Équilibriste à Strasbourg), n’étant pas éligible au prêt de Bpifrance, a sollicité sa communauté et a déjà récolté 2 690 € qu’il remboursera sous forme d’offerts à la réouverture.

Le restaurant Kura (Paris),déjà fragilisé par les grèves et les mouvements sociaux de l’hiver, a lui réuni près de 4 000 €.

 

 

  • Des bons à consommer

- #Sauvetonresto

Les start-up Hemblem et LePotCommun ont mis en place une plateforme proposant aux clients d’acheter dès aujourd’hui des bons à consommer à utiliser à la sortie du confinement, avec déjà 120 établissements inscrits. “Chaque commerçant peut créer son profil gratuitement et proposer cinq offres, détaille Edouard Hausseguy, fondateur d'Hemblem. Nous reversons 1 € par vente pour les hôpitaux, le professionnel n’a que les frais de transaction bancaire à sa charge. L’idée est d’apporter de la trésorerie immédiate, mais aussi de l’espoir aux confinés.”

Lancée il y a quelques jours, l’opération a déjà généré des ventes pour plus de 500 tables : le restaurant Liife (Paris) a pu ainsi récupérer 2 300 € de ventes tandis que La Poutinerie a vendu 1 300 € de bons à consommer.

https://hemblem.cityvent.com

 

#SauverMonBar

Samuel Guillot et Vincent Wargnier, deux jeunes entrepreneurs étudiants à l’ECE de Paris, ont lancé dès le lendemain de l’annonce du confinement l’initiative Sauver mon bar. “Quand on a vu la détresse des bars et restaurants dans les médias, on a voulu mettre notre temps libre à profit pour proposer une solution. On a créé rapidement un site, qu’on améliore chaque jour, pour pouvoir d’abord générer de la trésorerie immédiate pour les professionnels mais aussi leur garantir une clientèle à la reprise”.

www.sauvermonbar.fr

 

- #Jaimemonbistrot

L’initiative portée par les fournisseurs de boissons propose aux consommateurs de pré-commander des bons d’achats, qui seront abondés de 50 % de leur montant par les partenaires. Fabricio Delgaudio, restaurateur au Lavandou (Var), s’est immédiatement inscrit :“J’ai dépensé beaucoup d’argent pour les travaux du restaurant l’année dernière, aujourd’hui, on ne peut pas compter sur les banques, la situation est fragile”, explique-t-il. Il attend maintenant que l'opération soit mise en ligne pour en mesurer les bénéfices.

www.jaimemonbistrot.fr

 

- #QuarantAIME

Franck Lefeuvre, fondateur de MyBeezBox, a mis a disposition sa technologie pour vendre des bons cadeaux en ligne :“Nous travaillons habituellement avec un millier d’établissements touristiques. Aujourd’hui, nous offrons la plateforme gratuitement à tous les professionnels. Nous reversons 5 % des ventes à la Fondation de France et nous prenons en charge les frais de paiement.”

Soizic Bogliorio, gérante de l’hôtel Les Gorges du Verdon (Alpes-de-Haute-Provence), déjà utilisatrice du service, a mis en vente 12 coffrets à utiliser dans son établissement : “Cela enlève la pression à nos clients de réserver à une date fixe, c’est rassurant pour eux.” Aujourd’hui, plus de 400 établissements sont inscrits.

https://quarantaime.org/fr/

 

#coronavirus #aides 


Marie Tabacchi
Faire connaître les initiatives

- Olivier Gourmelon compte sur l’appui de la chef médiatique Claire Verneil pour solliciter les journalistes.

- Le restaurant Liife et La Poutinerie ont fait des stories et des posts sur les réseaux sociaux qui ont du sens, ce qui leur a permis de générer des ventes immédiates.

- Edouard Hausseguy, pour faire connaitre #SauveTonResto, a sollicité son attachée de presse qui gère bénévolement des retours auprès des médias nationaux.

- Soizic Bogliorio envoie régulièrement une newsletter pour prendre des nouvelles de ses clients et les informer des opérations auxquelles son établissement est inscrit.