Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Fiche pratique : créer un food truck

Gestion et marketing - vendredi 28 février 2020 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Pour se lancer dans la restauration, certains choisissent le concept de camion de restauration car l'investissement initial est beaucoup moins élevé que pour l'achat d'un restaurant et le marché de la vente à emporter ne cesse d'augmenter.



Avant d'ouvrir un food truck, il faut bien étudier l'emplacement désiré  et être certain de d'avoir toujours la même place.
© GettyImages
Avant d'ouvrir un food truck, il faut bien étudier l'emplacement désiré  et être certain de d'avoir toujours la même place.

 

Ouvrir un food truck nécessite de bien connaître les contraintes de ce concept et les différentes étapes à mettre en œuvre pour s’assurer un succès commercial. Les municipalités sont parfois assez hésitantes à accorder les autorisations nécessaires pour ne pas faire du tort aux commerces déjà présents sur leur commune.

 

1 • Trouver un concept original, une spécificité assez attrayante en lien avec les attentes des consommateurs actuels (burger, sushis, spécialités étrangères, produits du terroir, salades composées…) et bien se positionner par rapports aux concurrents existants.

 

2 • Réaliser une étude de marché pour tester si l’idée de départ peut aboutir. Il s’agit de réunir un maximum d’informations pertinentes concernant l’offre, la demande, l’environnement géographique, les données statistiques (on pourra sous-traiter une étude, notamment à  la Confédération nationale des juniors entreprises, qui regroupe des étudiants de grandes écoles et d’universités pouvant réaliser des projets pour des professionnels ; des mesures existent pour réduire le coût des études). Le dispositif Nacre (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise) permet aux personnes entre 18 et 25 ans de bénéficier d’un accompagnement pour le montage et le financement du projet entrepreneurial pendant au moins trois ans. L’aide Nacre est une aide à la création d’entreprise qui comprend :

- une aide à la finalisation du projet, une aide à la structure financière ainsi que d’un accompagnement au développement de l’entreprise

-une aide au financement (prêt à taux zéro entre 1 000 € et 8 000 € et sans garantie mais devant être couplée obligatoirement d’un prêt bancaire au moins équivalent) 

La liste des organismes labellisés en la matière est disponible auprès de la Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDETPF) : http://www.entreprises.gouv.fr/nacre/contacts-nacre.html

 

3 • Bien étudier l’emplacement désiré : avoir une zone de chalandise certaine (un emplacement nécessite une autorisation d’occupation temporaire (AOT), si le food truck ne se trouve pas sur un terrain privé). Si on a le projet de mettre son camion sur un marché en ville, il faudra être près d’une borne électrique (ou utiliser son propre groupe électrogène) et surtout être certain d’avoir toujours la même place.

 

4 • Obtenir les autorisations (droit de place, permis de voirie, permis de stationnement, licence si option de vendre des boissons alcoolisées) en mairie (elles font souvent des appels d’offre) ou en préfecture

 

5 • Définir le mode de prospection, déterminer les moyens de communication, notamment via les réseaux sociaux, trouver un nom pour le food truck et un slogan… La digitalisation ne cesse de progresser et la clientèle des fast food ne souhaite pas passer trop de temps pour déjeuner : elle doit avoir la possibilité de commander son repas à l’aide d’un smartphone, par exemple.  

 

6 • Élaborer un ‘plan d’affaires’ (business plan) démontrant la faisabilité du projet :

- identifier les produits proposés avec leurs fiches techniques ;

- fixer des prix (le ticket moyen doit se situer entre 6 et 12 €) ;

- réaliser des hypothèses de chiffre d’affaires prévisionnels ;

- mesurer le montant des charges courantes nécessaires ;

- sélectionner les fournisseurs.

 

7 • Choisir une structure juridique.

 

8 • Trouver des sources de financement (emprunt bancaire classique ou recours au financement participatif).

 

9 • Avoir une trésorerie suffisante pour bien assurer le démarrage de l’activité. Déterminer le besoin en fonds de roulement.

 

10 • Suivre les formations obligatoires en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire et le permis d’exploitation.

 

11 • Déclarer son activité (bien connaître toutes les étapes de la création d’une entreprise : consulter notamment le site http://www.bpifrance-creation.fr). Il existe de nombreux réseaux d’accompagnement des créateurs d’entreprise, via les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers et d’artisanat, les plates-formes d’initiative locale.

 

12 • Trouver le camion, soit d’occasion (à partir de 10 000 €, voire moins + les frais de mise en conformité et les frais d’aménagement) soit neuf (à partir  de 100 000 €).

 

13 • Souscrire les assurances nécessaires : en multirisques, pour le véhicule et l’exploitation.

 

 

#foodtruck

Éric Le Bouvier

En complément :
  Gestion en fiches pratiques
Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
PDF
Bulletin interactif pour l'offre d'abonnement gratuite

Mode d'emploi :
Télécharger le document PDF remplissez-le puis envoyez-le nous par mail à l'adresse abo@lhotellerie-restauration.fr.

Si vous ne parvenez pas à le remplir en ligne, envoyez-nous simplement un mail à l'adresse : abo@lhotellerie-restauration.fr

Services