×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Pour bien recruter, il faut aussi démontrer l'attractivité de son établissement et savoir fidéliser : mode d'emploi

Gestion et marketing - mercredi 25 juillet 2018 12:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

61 - Orne Réussir un recrutement, c'est aussi ne plus être confronté aux problèmes de turn-over. L'attractivité, l'image de l'établissement et ses moyens à fidéliser sont liés.



De g à d : Mme Champagne (hôtelière Le Clos Joli), Pascal Champagne président des hôteliers de l'Orne, Roger Bellier, président d'Umih Orne et Olivier Dutilloy.
De g à d : Mme Champagne (hôtelière Le Clos Joli), Pascal Champagne président des hôteliers de l'Orne, Roger Bellier, président d'Umih Orne et Olivier Dutilloy.

Olivier Dutilloy est consultant en gestion de ressources humaines. Sa société, E&P RH, travaille sur l'ensemble de la Normandie. Il est intervenu notamment sur les clés d'un bon recrutement lors de dernière assemblée générale de l'Umih 61, à la demande de son président, Roger Bellier. "Pour bien recruter, il faut être en capacité de présenter l'attractivité de son établissement. Et il faut également savoir fidéliser. Les trois sont liés" résume le dirigeant d'E&P RH. Quelques grands principes à retenir :

La 'marque employeur' 

Etablir « l'attractivité de son établissement revient à créer une marque employeur, explique Olivier Dutilloy. Elle reflète les valeurs de l'établissement, son climat social, la communication qui est la sienne, le mode de management. Elle prend en compte la réputation, le process de recrutement, le développement, l'e-réputation, la qualité du site internet, etc.

Comment l'établir ?

En faisant le point sur le management de l'entreprise : climat social, projet collectif, conditions de travail, ambiance des équipes, etc

En se mettant à la place des candidats : cette entreprise est-elle un bon tremplin pour ma carrière, vais-je bénéficier de bonnes conditions de travail, de formations, qu'attend-t-on de moi…  « De nombreux critères entrent en jeu. En région, et lorsqu'on recherche un CDI, il faut aussi penser à son projet de vie sur le territoire. Il faut que le candidat puisse se projeter. »

Quelle est l'image aussi de votre entreprise dans la société ? Est-elle proactive en matière d'emploi des séniors ou est-elle ouverte aux jeunes ou personnes handicapées ? Est-elle soucieuse de l'environnement, etc. Que dit-on d'elle, de vous à l'extérieur ? Comment vous situez-vous par rapport à vos concurrents ? Etes-vous une entreprise d'avenir ? Est-on fier de travailler dans votre établissement ? Etc.

Le saviez-vous ?

87% des candidats font des recherches en ligne sur les entreprises avant de postuler  

71% envoient leur CV si les informations sont positives

58% ne donnent pas suite si les informations sont négatives

Au moment du recrutement

Point essentiel : la définition de la fiche de poste : « Une fiche de poste permet au candidat de savoir exactement ce que vous attendez de lui. En déterminant vos priorités en termes de compétences, cela vous permet aussi de discuter avec le candidat de son évolution au sein de l'entreprise. Il peut avoir des faiblesses que vous allez compenser par des formations. C'est un outil structurant pour tout le monde ». Toujours faire une présélection. Lors de l'entretien vérifier les compétences, les motivations, les capacités d'adaptation tout en présentant la structure. Dans l'hôtellerie et la restauration, il faut que les collaborateurs puissent travailler sereinement ensemble.

Sur la fidélisation 

« C'est un domaine très large. Mais il faut d'abord accepter ce principe : les salariés sont les clients de votre politique sociale. Vous devez réussir à être à l'écoute de vos salariés et comprendre leurs attentes et objectifs. L'équilibre vie privée/vie professionnelle est aujourd'hui un facteur clé. Il faut également créer un état d'esprit positif, d'équipe, de confiance. Diversifier le système de rémunération est porteur, que ce soit l'intéressement ou les avantages non monétaires. La modulation du temps de travail en fonction des cas permet aussi de fidéliser ».

Le saviez-vous ?

70% des départs de salariés sont dus à l'entreprise. Et sur ces 70%, 70% sont dus à une mauvaise relation avec le manager.

#Recrutement #Fidelisation #Attractivite #Emploi #UmihOrne #RogerBellier #OlivierDutilloy




Sylvie Soubes