Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Une web série documentaire pour le lancement de Boulom

Gestion et marketing - jeudi 24 mai 2018 17:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Paris (75) Le restaurateur Julien Duboué a eu l'idée de créer une web série de 9 épisodes pour annoncer l'ouverture de son restaurant Boulom (Paris XVIIIe)



Si Julien Duboué  a d'abord eu l'idée de cuisiner dans un four à pain, surtout il a eu envie de partager ce qu'il s'apprêtait à vivre en le filmant. De l'idée de départ à l'ouverture, en passant par la recherche des banques, la 'demolition party', le chantier, la constitution de l'équipe, les fournisseurs, le testing… "Je voulais tout montrer aux jeunes qui veulent ouvrir un lieu. Moi, j'en aurais eu envie à 26 ans", explique le restaurateur. Il rencontre le producteur Thomas Plessis qui l'oriente vers une série de vidéos dédiée aux réseaux sociaux, tournée façon documentaire et face caméra pour un rendu naturel. La rencontre avec deux jeunes sortant d'une école d'audiovisuel s'avère déterminante et la collaboration commence dès l'été 2017 chez des producteurs, dans le Sud-Ouest de la France. Le tournage préliminaire dure une semaine, puis, jusqu'à l'ouverture prévue en avril 2018, continue au rythme d'une journée par semaine. "Ils ont su se greffer sur les moments importants", relève le chef.

Des vidéos qui génèrent jusqu'à 70 000 vues

Après avoir fonctionné dix ans sans budget communication, le restaurateur investit pour la première fois. La somme de 14 500 € est consacrée à la réalisation de 9 vidéos de 4 à 6 min. Il ne tire "pas de bénéfices directs" de cette initiative, précise-t-il. La première vidéo est mise en ligne neuf semaines avant l'ouverture sur la page Facebook du restaurant. Un budget de 150 € par vidéo est ajouté pour la mise en ligne et le sponsoring. La première vidéo génère 12 000 vues, et les suivantes jusqu'à 70 000 vues, tandis que 220 personnes s'inscrivent pour participer à l'événement créé pour l'ouverture sur Facebook. "En dix ans, ça n'est jamais arrivé : sans investisseur et sur un projet inédit, ça fait vraiment plaisir". D'autant que les jours qui suivent, les services affichent complet "avant même la publication des premiers articles dans la presse".

Prochainement, les heures de tournage vont être utilisées d'une nouvelle façon."On va continuer à travailler avec l'équipe pour donner un peu plus que ce qui a été montré." Des sessions sur chaque producteur sont déjà en projet, ainsi que la mise en avant des membres de l'équipe. Parmi tous les épisodes, celui consacré au management de l'équipe avait eu beaucoup de succès. "On va faire un focus là-dessus !", annonce le chef.



Caroline Mignot
Journal & Magazine
Services