×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Attentats à Paris : comment faire face aux problèmes de trésorerie ?

Gestion et marketing - lundi 23 novembre 2015 09:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Les événements dramatiques survenus à Paris le 13 novembre dernier vont irrémédiablement avoir des répercussions sur l'activité des CHR. Il est donc nécessaire pour les professionnels de s'y préparer.



La baisse de la fréquentation dans les CHR constatée depuis les attentats du vendredi 13 novembre a pour conséquence une perte de chiffre d'affaires, difficilement rattrapable, qui impacte par extension les trésoreries des affaires. Les entreprises se retrouvent donc dans l'une de ces trois situations :


• celles dont la trésorerie permet de faire face aux imprévus ;

• celles dont la trésorerie est tendue ;

• celles à flux tendu et dépourvues de trésorerie.

Dans le premier cas, les entreprises sauront faire face à cette baisse d'activité et s'en sortiront. Dans les deuxième et troisième cas, il convient de trouver rapidement des solutions pour éviter d'aggraver la situation et d'éviter le redressement judiciaire ou la liquidation.

Préalablement, il faut anticiper un rendez-vous avec son partenaire bancaire et ne pas attendre d'être au pied du mur. Il ne faut pas négliger ce rendez-vous et préparer un plan de trésorerie avec des documents de gestion factuels (tableau de bord, plan de trésorerie…) et/ou comptables (bilan, compte de résultat…). 

Les solutions pour régler les problèmes de trésorerie sont principalement :

• négocier un découvert (demander une avance) ;

• solliciter un prêt à court terme ;

• effectuer des apports en compte courant ;

• ouvrir son capital.

Il ne faut pas hésiter également à solliciter le médiateur de crédit. Il s'agit d'un dispositif mis en place par l'État en 2009 qui apporte une aide en période de crise. Les dossiers, traités en cinq jours, garantissent une rapidité dans l'examen du dossier (n° vert : 0810 00 12 10, site internet : www.economie.gouv.fr/mediateurcredit/accueil). Ce médiateur peut être de bon conseil et un intermédiaire entre l'entreprise et la banque si les relations sont tendues.

Les banques doivent également faire preuve de bonne compréhension et devraient accompagner les entreprises pour surmonter cette période difficile et les aider à passer ce cap. Cependant, le bon sens et la logique de l'exploitant ne suivent pas forcément la logique du banquier.

Stéphane Corre
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services