×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Gestion et marketing

Édito du journal n° 3441 du 10 avril 2015 : "Le management est la clé"

Gestion et marketing - jeudi 9 avril 2015 14:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Les difficultés de recrutement que rencontrent la profession ne proviennent pas d'une seule et même cause bien déterminée. Et quand finalement le candidat adéquat apparaît, le soulagement se mêle souvent à l'angoisse de le voir partir rapidement. Le turnover élevé de l'hôtellerie-restauration n'est pas un mythe. Il est même encouragé afin de se former et de se perfectionner. Mais pour les chefs d'entreprise, le casse-tête du recrutement revient plus souvent qu'à son tour et la fidélisation des collaborateurs est un enjeu d'importance si l'on ne veut pas y perdre autant de temps que d'argent. Le management en serait la clé. Mais quel management ?

André Picca vous interpelle. Êtes-vous un manager bureaucrate ? Altruiste ? Autocrate ? Démocrate ? Virtuose ? Quelle attitude adopter en ces temps où les lignes bougent, où le respect manque souvent à l'appel de part et d'autre ? "Je rejette toute forme de pression, très mauvaise pour la santé comme pour son entourage. Je préfère jouer la carte de la passion", confie Guy Savoy, chef 3 étoiles Michelin, dans son livre Savourer la vie - Souvenirs joyeux aux éditions Flammarion.

Dans L'homme positif - savoir être pour durer (éditions Michel Lafont), Thierry Marx, chef 2 étoiles du Mandarin Oriental Paris, donne ses recettes d'un management réussi. Il prône les valeurs qui lui ont été transmises par les Compagnons du devoir, à commencer par la transmission et le partage.

Mais il sait aussi que les temps ont changé, qu'il faut motiver les troupes et répondre en termes de compensation, quelle qu'elle soit, pour conserver l'adhésion des collaborateurs. "Un bon chef est quelqu'un qui sait écouter et observer les gens qui l'entourent, qui est capable de distribuer les rôles au bon moment. Un bon manager fait naître le désir chez l'autre. C'est très important. Parfois, un geste suffit pour signifier l'attention. Il faut que les gens sentent ce lien invisible, qu'ils sachent pourquoi ils travaillent pour vous, qu'au-delà de la rémunération, vous allez les aider à s'épanouir professionnellement". Le sentiment d'appartenance à une équipe et le fait d'être reconnu pour la qualité de son travail sont encore et toujours des valeurs qui ont du sens pour les salariés.
Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services