Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Une formation en apprentissage adaptée aux entreprises saisonnières

Formation - Écoles - mardi 29 mars 2016 10:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Nérac (47) Dès septembre prochain, 12 places en CAP cuisine et 12 places en CAP service en salle seront ouvertes à l'École hôtelière du Périgord, avec un cursus spécifique et un calendrier remanié.



Jean-Louis Bousquet, Cathy Ranoux et David Leygues travaillent sur ce projet depuis un an.
Jean-Louis Bousquet, Cathy Ranoux et David Leygues travaillent sur ce projet depuis un an.

"Les entreprises attendent ce diplôme. Au niveau national, on me demande pourquoi cela n'a pas été fait avant." La réflexion de Jean-Louis Bousquet, président de l'Umih 24, traduit une réalité : les entreprises saisonnières ne peuvent prendre des apprentis à cause de leur fonctionnement particulier. D'où la mise en place d'un cursus spécifique, unique en Aquitaine. Imaginée et pilotée par l'École hôtelière du Périgord, à Boulazac (Dordogne), en partenariat avec l'Umih 24, cette formation sera expérimentée pendant deux ans. Dès septembre prochain, 12 places en CAP cuisine et 12 autres en CAP service en salle seront ouvertes. Le calendrier a été totalement remanié : "Cette formule déroge complètement aux règles de l'alternance ordinaire, surtout pour les niveaux 4 et 5, puisqu'il y aura des périodes ramassées de cours en école et des périodes ramassées en entreprise", souligne Cathy Ranoux, directrice de l'École du Périgord.

Les élèves débuteront par deux semaines de formation aux CFA avant d'enchaîner cinq semaines de travail en entreprise. "Ils y seront sur la fin de saison, pour apprendre à connaître leur lieu de travail", note David Leygues, le directeur adjoint. "Ce modèle peut avoir des vertus pédagogiques pour certains jeunes : avec une alternance rapide entre cours et entreprises, certains ont du mal à se repérer", souligne Jean-Louis Bousquet.


Formations complémentaires

Ensuite, les apprentis ne retourneront pas dans leur entreprise avant avril. Le cursus a été conçu pour que les blocs de formation en classe n'excèdent pas trois semaines. Seront intercalés, outre les congés, trois semaines de mobilité à l'internationale ainsi que des conventions de complément de formation au sein d'autres entreprises. Le but est de permettre aux élèves d'acquérir des compétences complémentaires à leur futur métier. "Nous prévoyons de les envoyer chez des boulangers, pâtissiers, fleuristes, cavistes, fromagers, etc." Pour ce faire, l'École hôtelière du Périgord s'est rapprochée du CFA voisin pour trouver les contacts appropriés.

Pour le moment, l'école est en train de constituer un fichier d'établissements répondant aux critères. Parmi ceux-ci : la saisonnalité ainsi qu'une certaine exigence au niveau de la qualité de la cuisine. Étant donné la spécificité du cursus et des entreprises visées, c'est l'école qui mettra en relation les futurs apprentis et les entreprises. Tous devront signer une charte où sera rappelée l'éthique de la formation. Le succès du cursus sera évalué d'après la réussite au diplôme et l'insertion professionnelle par la suite.

Anne Letouzé

École hôtelière du Périgord
Avenue Henri Deluc
24750 Boulazac
www.ecole-hoteliere-du-perigord.com
Tél. : 05 53 35 72 72

Journal & Magazine
Services