Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le trophée Mumm 2016 remporté par Carole Robin et Jean-Christophe Beysecker

Formation - Écoles - mardi 22 mars 2016 17:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Reims (51) Cette compétition est un tremplin pour les élèves en bar et sommellerie des lycées hôteliers de France.




La 14e édition du trophée Mumm réunissait 10 finalistes le 21 mars à Reims, devant neuf meilleurs ouvriers de France et le chef triplement étoilé Arnaud Lallement. Le concours a été remporté par Carole Robin, du lycée d'Orvault (Loire-Atlantique) dans la catégorie sommellerie, et Jean-Christophe Beysecker, du lycée de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) dans la catégorie bar.

Pour ce dernier, titulaire d'un BTS hôtellerie-restauration et qui a exercé une année en Nouvelle-Zélande, "le plus difficile a été le service du champagne. J'étais heureusement plus à l'aise lors de la préparation du cocktail". L'avenir maintenant ? "Tout d'abord un stage au Park Hyatt Paris-Vendôme. Ensuite, j'envisage de repartir à l'étranger. Ce sont les opportunités qui détermineront le choix du pays."
Le parcours de Carole Robin, lauréate en sommellerie, est déjà riche : BTS hôtellerie-restauration, deux années dans des restaurants gastronomiques à Saint-Tropez, Megève et Val Thorens, une année en Australie. "En revenant de l'étranger, j'avais vraiment envie de me concentrer sur la sommellerie car pour travailler dans un grand restaurant, la connaissance du vin est aujourd'hui indispensable." L'avenir s'annonce prometteur également : "Après mon stage à La Cheneaudière, dans le Bas-Rhin, j'espère pouvoir y travailler. Ou, pourquoi pas, retourner en Australie. Les possibilités sont nombreuses dans ce pays."

Thierry Perardelle
Ce concours révèle les talents de demain et est un partenariat efficace entre école et entreprise, comme le rappellent les partenaires.


• Hélène Insel, rectrice de l'académie de Reims : "Ce trophée récompense le courage, l'ambition et la persévérance. C'est un modèle de la réussite école-entreprise. Ici, savoir et savoir-faire ne font qu'un."

• Richard Demoulin, professeur de restaurant et sommellerie, co-créateur du trophée : "Les élèves découvrent qu'ils sont des ambassadeurs d'un savoir-faire et d'une tradition de très haut niveau."

• Michel Letter, directeur général adjoint Mumm-Perrier-Jouët : "Les candidats peuvent être fiers de leur performance. Un vrai travail d'équipe avec leurs professeurs et chefs de travaux."

• Philippe Jamesse, chef sommelier aux Crayères, à Reims, et membre du jury : "Année après année, nous faisons face à d'excellents jeunes. L'avenir leur sourira, c'est certain !"
Journal & Magazine
Services