×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Les Meilleurs apprentis de France récompensés au Sénat

Formation - Écoles - vendredi 25 février 2011 16:31
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Paris (VIe) Le 23 février dernier, au palais du Luxembourg, douze jeunes talents issus des métiers de bouche ont reçu leur médaille de Meilleur apprenti de France. La cérémonie a eu lieu en présence de Gérard Larcher, le président du Sénat, et de Nadine Morano, ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle.



Ils étaient 263 lauréats réunis dans les salons du Sénat, à Paris (VIe). Mercredi matin, ces jeunes talents issus de secteurs aussi variés que les métiers du bâtiment, de l’automobile, de l’habitation, de la coiffure, de l’art des jardins et, bien sûr, des métiers de bouche, étaient venus chercher leur médaille de Meilleur apprenti de France (MAF) en 2010. Créé en 1985 au niveau départemental, puis instauré en 2000 au niveau national, ce concours réunit chaque année quelque 6 000 candidats de niveau CAP, BEP et bac pro. On le doit à la Société nationale des Meilleurs ouvriers de France et il est placé sous l’égide du Sénat, du ministère de l’Éducation nationale et du secrétariat d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation, a pour vocation de transmettre aux jeunes une culture artistique et technique. Il s’agit ainsi d’assurer la pérennité de savoir-faire irremplaçables et de les doter de moyens de réussite, expliquent les organisateurs.

 

La dimension sociale et humaine de lapprentissage

Les métiers auxquels ces jeunes se destinent sont exigeants”, a reconnu Gérard Larcher. Le président du Sénat a également salué la motivation des apprentis, ainsi que le souci de transmission des formateurs. Nous sommes tous, avec mes collègues sénatrices et sénateurs, sensibilisés à la dimension sociale et humaine de lapprentissage. Il permet aux jeunes de trouver leur place dans notre pays et assure, par léchange des savoir-faire, le lien indispensable entre les générations.De 300 000 apprentis en 2003, la France est passé à 450 000, et le président de la République sest fixé un objectif dun million”, a encore souligné Gérard Larcher.

Pour ce cru 2010, douze jeunes talents des métiers de bouche ont été récompensés. Cinq représentaient la cuisine, quatre les arts de la table et, nouveauté cette année, trois étaient issus de formations de barman. Cette reconnaissance est un coup daccélérateur, confie Tom Plovier, 20 ans. Ex-apprenti à la faculté des métiers de Cannes la Bocca (06), il est aujourd’hui commis au Negresco, à Nice (06). Quant à Tatum Huard, en 1re année de bac pro au lycée Louis Guilloux, à Rennes (35), elle reconnaît que cette médaille ouvre des portes et donne davantage de confiance en soi, surtout quand on est une fille en cuisine. Cest aussi une satisfaction personnelle et une expérience unique à vivre, ajoute Coralie Lefrançois, qui prépare son bac pro en alternance au CFA Château de Coubreton de Saint-Germain-Laval (77). À présent, nous navons plus le droit à lerreur sur des connaissances et autres pratiques de base”, poursuit Antoine Frechet. Ancien élève du lycée Saint-Vincent à Montluçon (03), où il a décroché un BEP cuisine et un bac pro service en salle, il travaille désormais au restaurant panoramique L’Arc en ciel, à Lyon (69).

 

Le dessert de restaurant à laffiche du cru 2011

Pour l’édition 2011 des MAF, Jean-François Girardin, membre de la Société nationale des meilleurs ouvriers de France, promet un nouveau site internet pour en savoir plus sur les MAF et les MOF”. Il annonce également l’arrivée d’une nouvelle discipline parmi les métiers de bouche, à savoir le dessert de restaurant, pour laquelleplus dune centaine de postulants se sont déjà faits connaître”. Preuve que l’apprentissage a la cote. Ce nest plus un chemin par défaut. Cest une chance pour les jeunes et pour les entreprises”, a rappelé Gérard Larcher. Cest une filière davenir”, a conclu Nadine Morano, ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle. Un avenir que les jeunes lauréats espèrent ouvert sur le monde. Acquérir une expérience à l’étranger les tente et les motive tous beaucoup. À l’image d’Antoine Frechet, qui envisage déjà de postuler au concours de Meilleur apprenti d’Europe.

Anne Eveillard