Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

En Haute-Savoie et en Suisse, les écoles hôtelières font le plein

Formation - Écoles - mardi 2 novembre 2010 10:57
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Aix les Bains (73) Savoyards et jeunes suisses s’inscrivent massivement aux centres de formation hôtelière de leur région. Le secteur, prometteur en termes d’emploi, attire éléèves comme parents soucieux de leur avenir.



Ecole hoteliere de Glion.
© libre de droits
Ecole hoteliere de Glion.

Madame Collinet, proviseur du lycée professionnel hôtelier François Bise, à Bonneville (74), cherche les raisons d’un tel engouement : “La pression est incroyable. Depuis la réouverture, chaque jour, le lycée est pris d’assaut par des parents qui cherchent désespérément une place pour leur enfant. Les listes d’attente se multiplient, mais le bâtiment n’est pas extensible, nous ne pouvons rien faire”. Le bac pro en 3 ans (au lieu de 4) connaît un succès particulier, élèves comme parents cherchent “un métier où l’on trouve de l’emploi”.

Au Centre de formation d’apprentis de Groisy (74), Sami Tabet, directeur adjoint, se réjouit de la progression constante des effectifs. Serge Furlan, à la tête de l’établissement, a dû créer une classe supplémentaire cette année. Elle est déjà pleine... “L’an dernier, nous avons laissé sur le carreau des dizaines de jeunes, et ça, ne n’était pas possible. Nous constatons aussi de moins en moins de rupture de contrat d’apprentissage. Ces élèves sont passionnés et s’accrochent, même si le métier est difficile. Notre taux de réussite est de 82 % et nous en sommes très fiers, car nous ne recalons personne au passage de la 2e année, Nous devons les amener à un examen national et ne laisser personne sur le bord de la route.”

Nouvelles spécialisations En Suisse

Coté Suisse, les écoles hôtelières Glion et les Roches affichent le même optimisme. Le recrutement a été excellent.Les Roches a crée un cours de gestion hôtelière combiné à l’anglais intensif et deux nouvelles spécialisations Bachelor (hotel design et culinaire). L’Ecole de Glion met en place une spécialisation en dernière année de Bachelor sur l’environnement et le développement.

L’écôle hôtelière de Lausanne a accueilli 461 nouveaux étudiants. Le recrutement a été très sélectif, seulement un tiers (34%) d’admis, mais 88 nationalités y sont représentés. L’EHL a engagé par ailleurs un programme de rénovation et de construction des bâtiments au label HQE. L’année académique 2010-2011 est donc placée sous le signe de la responsabilité sociétale et du développement durable.

Fleur Tari