Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

L’Esforma Charles Péguy contraint de monter en gamme

Formation - Écoles - mardi 14 septembre 2010 09:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Orléans (45) Après avoir ouvert deux brevets professionnels l’an passé, le CFA qui accuse un lourd déficit, a engagé un plan pour proposer des formations de niveau IV et III.



Des apprentis au CFA.
Des apprentis au CFA.

Créé en 1977 à Orléans, le CFA de la chambre de métiers, désormais appelé Esforma (Espace formation des métiers et de l’artisanat), accueille 1 250 jeunes en formation dans différentes filières. À lui seul, le secteur de l’hôtellerie-restauration regroupe 300 apprentis. “Nous maintenons nos effectifs, explique le directeur Laurent Pinchault, même si nous pourrions en accueillir davantage car nous bénéficions désormais d’un centre entièrement reconstruit par le conseil régional.” Recrutant sur tout le Loiret, le CFA propose avant tout quatre CAP : cuisine, restaurant, agent polyvalent de restauration, et service en brasserie-café.

Lors de la rentrée de 2009, le centre a fermé ses classes de bac pro pour ouvrir deux classes de BP “qui répondaient mieux aux attentes de la profession et du Fafih”. Alors que 20 jeunes étaient attendus, 30 se sont présentés, ce qui a poussé à la création d’une troisième classe. Laurent Pinchault se félicite de cet afflux mais qui arrive bien tard. Le CFA accuse en effet un déficit de 460 000 € qui s’explique en partie par un positionnement trop centré sur le niveau V. “Si nous avions ouvert plus tôt des BP ou des BTS, comme les CFA l’ont fait dans les autres départements, nos comptes seraient équilibrés”, explique le directeur.

“Une véritable attente des professionnels”

La chambre de métiers a donc engagé un plan de restructuration des formations destiné à hausser le niveau de formation, qui passera certainement par l’ouverture d’un BTS à la rentrée 2013-2014. “Mais nous le ferons seulement quand nos BP se seront véritablement imposés et uniquement si cela correspond à une véritable attente des professionnels locaux”, insiste le directeur.

L’établissement mène des partenariats avec l’Umih 45 ou encore le Fafih (qui vient de verser un chèque de 54 000 €). Avec le soutien de l’État, une charte qualité apprentissage a été signée avec les professionnels pour valoriser l’apprentissage et formaliser les engagements des entreprises. L’Esforma s’est défini une autre priorité, au moins pour renflouer ses comptes : accueillir des adultes et des professionnels pour des formations continues et, dès cette année, pour des formations courtes ou en contrat de professionnalisation.
Jean-Jacques Talpin

ESFORMA Charles Péguy
5, rue Charles Péguy
45000 Orléans
www.cfacm45.fr
Tél. : 02 38 62 75 29

Journal & Magazine
Services