×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

5e édition de Soldes by Paris

Conjoncture - vendredi 21 janvier 2011 11:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Lancé il y a cinq ans, Soldes by Paris remplissait le double objectif d’animer la capitale pendant une période relativement calme sur le plan touristique et de concurrencer Londres dont les soldes attirent les visiteurs du monde entier.



Si le démarrage de l’opération a été relativement long, sa pérennité est désormais acquise. “Nous sentons que maintenant, ce rendez-vous est devenu incontournable, explique Assina Charrrier, directrice des partenariats à l’office de tourisme et des congrès de Paris et principale organisatrice de l’évènement. En cinq ans, nous avons doublé le nombre de participants, et donc d’hôteliers.” Et cette année, pour la plus grande satisfaction des organisateurs, toutes les catégories d’hôtels sont représentées et jouent le jeu, avec des offres promotionnelles qui se situent entre 30 et 50 % pendant la période.

“Les hôteliers se sont rendu compte de l’intérêt de cette opération”, explique Alain Barilleau, hôtelier et ancien membre élu de la chambre de commerce de Paris (CCIP). “L’an dernier, pas moins de 300 retombées presse ont été comptabilisées autour de l’opération, souligne Assina Charrrier. Dès juillet, nous avons reçu toutes les demandes de participation des hôteliers, sans relance. Certains même sont venus nous demander s’ils pouvaient participer à l’évènement.”

Évelyne de Bast