×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Experimental Cocktail Club s'implante à New York

Café - Bar - Discothèque - mardi 29 novembre 2011 16:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

New York (ETATS-UNIS) Après Paris et Londres, le trio français originaire de Montpellier étend son mini-empire de bars à cocktails à New York. Et ils entendent bien secouer la capitale du cocktail.



Après avoir initié les Parisiens aux cocktails new-yorkais, Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée de Goriainoff font le chemin inverse : ils inaugurent un bar à cocktails début décembre  à New York. "Ouvrir à New York, c'est un rêve qu'on avait depuis le premier jour", explique Olivier Bon, 29 ans. Dans Big Apple, ils proposeront des cocktails à base de "spiritueux français, des cognacs 'de fous'...", s'exclame le jeune homme. Mais ils n'iront pas jusqu'à jouer la 'French touch' : "Pas de nappe à carreaux !", ironise Olivier Bon.

Pas question de refaire un bar dans le genre 'speakeasy', ces bars clandestins de la Prohibition, le thème qui a inspiré Experimental Cocktail Club (ou ECC) Paris et Londres. "On est sorti des années 1930. On est plus dans l'ambiance des années 1950 ou 1960. Refaire un speakeasy à New York aurait été absurde." En référence à l'histoire du Lower East Side, ce quartier où affluaient les immigrants au début du siècle, ils ont finalement opté pour le thème des grands explorateurs.


Carte élaborée, décor feutré

Les trois amis de collège étaient initialement destinés à la finance. Mais leur voyage à Montréal et New York fut une révélation : les mixologistes new-yorkais, qui réalisent de savants mixes de classiques et de créations old school dans des lieux cachés à l'ambiance détendue, les fascinent. Rien de tel à Paris, où la scène de la mixologie est limitée aux bars d'hôtels. C'est ainsi qu'ils ont l'idée d'ouvrir le premier ECC à Paris en 2007.

Dessiné par l'architecte d'intérieur américain Cuoco Black, l'Experimental Cocktail Club de Paris a tout d'un bar tendance new-yorkais : une carte élaborée, un décor feutré ambiance Prohibition avec des lustres et un équipement haut de gamme.

L'Experimental Cocktail Club a désormais deux cousins rive gauche : Curio Parlor (Ve) et Prescription Cocktail Club (VIe), façon club de gentleman britanniques, et un bar à vins : La Compagnie des vins surnaturels (VIe). Depuis 2010, ECC a aussi une réplique à Londres. L'aménagement intérieur de ce dernier, du Prescription Cocktail Club à Paris et de l'ECC de New York a été confié à la designer Dorothée Meilichzon.

Le design et la carte des cocktails d'ECC New York sont prêts depuis le mois de mars. Mais il a fallu décrocher les autorisations de la ville, le permis pour servir de l'alcool, etc. "L'administration américaine est encore plus compliquée que la française", déplore Olivier Bon. Un investissement de départ d'un million d'euros et un loyer de 15 000 dollars pour un lieu d'une capacité de 150 personnes. À la clé, le rêve américain.

Laure Guilbault