×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

Cartel Ocho veut populariser le mezcal en France

Café - Bar - Discothèque - vendredi 18 novembre 2011 16:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Xavier Marga, Jean Trinh et Isabel Castellanos se sont lancé dans leur première aventure entrepreneuriale en ouvrant cette 'mezcaleria', le 15 septembre dans le centre de Paris.



Leur rencontre ne s'est pas faite "autour de la restauration, mais autour du Mexique" explique Xavier Marga. Les trois associés à l'origine du Cartel Ocho, mezcaleria, ont en effet un lien avec ce pays : Isabel Castellanos est mexicaine, pâtissière de formation, elle a travaillé pour le Plaza Athénée, pour le Relais & Châteaux Cazaudehore La Forestière à Saint-Germain-en-Laye (78) et chez Drouant auprès d'Antoine Westermann. Aujourd'hui, elle s'occupe des tapas et sauces 'maison' du Cartel Ocho. Xavier, lui, est né au Mexique tandis que Jean Trihn y a séjourné, c'est là-bas qu'ils ont découvert le mezcal.

Cousin de la téquila, le mezcal est un alcool traditionnel mexicain à base d'agave. Cette plante met sept ans à pousser avant d'être coupée puis déterrée. Sa racine est ensuite cuite sous terre pendant trois jours avant d'être pressée puis de fermenter et, enfin, distillée à deux reprises. Ce procédé de fabrication lui confère son goût légèrement fumé.

Vodka bolivienne et rhum vénézuélien

Cartel Ocho se fournit en mezcal auprès d'une coopérative mexicaine puis assure l'importation via une SAS (société par actions simplifiée) créée spécialement Reposado. Etre son propre importateur permet, d'après Xavier Marga, de pratiquer "des tarifs populaires" : Cartel Ocho propose 5 mezcals différents de 2,80 à 4,80 € pour 2 cl, et de 5 à 6,50 € pour 4 cl.
La carte des boissons ne se limite pas qu'au mezcal puisque le bar propose 6 références de bières mexicaines, de la téquila, des vins argentins et mexicains, de la vodka bolivienne et du rhum vénézuélien. Dans la mesure du possible, les produits commercialisés sont bio ou issus du commerce équitable. D'ici à la fin de l'année, le Cartel Ocho proposera des plats cuisinés le midi.

Loïc Saulnier

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services