×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Café - Bar - Discothèque

L’Introuvable : spécialiste des vins ‘people’

Café - Bar - Discothèque - vendredi 21 janvier 2011 17:04
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Bordeaux (33) Planqué à l’ombre du clocher Saint-Michel, à Bordeaux, le bar à vins l’Introuvable mérite son nom. On finit par le déceler, néanmoins, et l’on y accourt, pour son offre sans précédent de flacons portant le nom de célébrités, proposés à tout petit prix.



Uniquement des vins de célébrités, c'est ce que propose Christophe Rousseau à l'Introuvable, un petit bar à Bordeaux
© Brigitte Ducasse
Uniquement des vins de célébrités, c'est ce que propose Christophe Rousseau à l'Introuvable, un petit bar à Bordeaux

Dénicher l’Introuvable dans cette rue des Bouviers, située entre le marché des Capucins et la basilique Saint-Michel, l’affaire n’est pas mince. Absent de l’annuaire, son existence est signalée par les flyers distribués un peu partout, le buzz sur la toile dû notamment à sa présence sur Facebook et les médias.

Quand j’ai acheté cette affaire, ça s’appelait le Bar Caché, c’est dire”, sourit Christophe Rousseau, que ce peu de visibilité n’a pourtant pas freiné. “Le quartier va démarrer une grosse rénovation. En attendant, le fonds de commerce n’était vraiment pas cher, même pas le prix d’une licence IV !”. Après une rénovation du sol au plafond, l’ancien ‘spot’ des Portugais du quartier a ouvert ses portes en juin dernier, drainant une nouvelle clientèle. “Ca fait longtemps que je voulais créer un bar à vin”, confie le quadra, DJ jusqu’à 31 ans, puis responsable de bars et de discothèques. Le vin, il l’a appris “autour d’une entrecôte”, résume-t-il, pragmatique. Pour le reste, il lit.

Sur son étagère s’alignent pour l'heure sept flacons, produits par des acteurs, chanteurs, sportifs, etc., ayant tous par ailleurs une activité de viticulteur. Ce sont : un rosé d’Anjou et un coteau du Layon de Gérard Depardieu, un rosé de l’Aude de l’acteur Pierre Richard, un blanc d’Alsace de Charlotte de Turckheim, un bourgogne de l’humoriste Régis Laspalès, un vin de pays de l’Agenais signé Francis Cabrel et un côte du rhône de l’as du volant Jean Alesi. D’autres stars vont faire leur entrée, comme Michel Denisot et le rugbyman néo-zélandais Byron Kelleher avec son vin bio de Saint-Émilion. Le verre est à partir de 2,5 €, la bouteille de 15 €. Des flacons que l’on accompagnera de ‘tapas’, d’un plateau de charcuterie ou d’un camembert rôti. De véritables plats cuisinés se savourent lors des soirées organisées tous les quinze jours.

Brigitte Ducasse

Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services