SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
Thomas Yung


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :

Pascalito Del Paris     Vendredi 28 août 2015 11:07
Parité : doit-on dénoncer les contrats existants ?

Bonjour,

J'ai une question d'ordre juridique.
Nous avons actuellement des contrats avec les Ota incluant les clauses de parité tarifaire etc..

Si j'ai bien compris la loi macron nous affranchit de ces clauses. Par contre, aucune nouvelles de la part des Ota concernant mes contrats eux qui sont si prompts à faire des avenants...

Que faut-il faire ?
Dénoncer les contrats et en demander des nouveaux avec le risque de mal les négocier ? Sont-ils seulement prêts de leur coté ?
Continuer à bosser en attendant qu'ils se manifestent ? Mais dans ce cas là, ni a-t-il pas un risque d'acceptation de fait du contrat tel qu'il est resté ?

Je vous remercie par avance pour votre aide
Pascal

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Pascalito Del Paris


Jerome FOURNEL     Dimanche 30 août 2015 08:43

C'est maintenant et sur ce point precis que les syndicats Hôteliers doivent se montrer, conseiller efficacement les hôteliers par des faits concrets et une marche a suivre suite a ce changement. Dans 6 mois, ce sera trop tard...

Pourquoi ce silence assourdissant? Leur juristes sont bien payés par les cotisations des hôteliers non?

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Jerome FOURNEL


Thomas YUNG     Lundi 31 août 2015 09:59

Bonjour Pascal

oui, vosu avez tout à fait raison. La loi Macron, publiée au Journal Officiel le 7 aout, rend nul les anciens contrats de collaboration avec les OTAs et leur impose de vous faire signer un nouveau contrat, un contrat de mandat. Au lieu de cela les OTAs ont simplement mis a jour les conditions le nécessitant pour répondre aux exigences de la loi Macron.

Maintenant, que faire face a cette situation ?
Demander un nouveau contrat, comme vous le dites, chacun dans son coin ? Ca ne semble pas la bonne solution, l'union fait la force et cela pourrait être l’occasion de modifier certaines clauses considérées comme abusives (achat du nom commercial dans Google par exemple).

La solution semble de se regrouper, sous la bannière d'un syndicat, d'une association, d'un territoire pour être plus fort... mais là on touche l'un des problèmes de l'hôtellerie françaises... son individualisme.

Regroupez vous, ne laissez pas passer cette chance, ne laissez pas les OTAs ne pas appliquer correctement la Loi Macron, il y a des véritables leviers à aller chercher, c'est pas une blague !

Thomas Yung

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Thomas YUNG


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :

Ajouter un message

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration