SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Décret de reconnaissance d'une AOC

Le Décret de reconnaissance de l'AOC Minervois-La Livinière

SOURCE : LA JOURNÉE VINICOLE - 20 FÉVRIER 1999.

Décret du 12 février 1999 relatif à l'Appellation d'origine contrôlée "Minervois-La Livinière"

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie et du ministre de l'Agriculture et de la Pêche,
Vu le code général des impôts ;
Vu le code général des douanes ;
Vu le code rural ;
Vu le code de la consommation ;
Vu le décret-loi du 30 juillet 1935 modifié relatif à la défense du marché des vins et au régime économique de l'alcool ;
Vu le décret du 3 avril 1942 portant application de la loi du 3 avril 1942 sur les Appellations contrôlées, complétées par le décret du 21 avril 1948 sur les Appellations d'origine contrôlées ;
Vu le décret n° 72-309 du 21 avril 1972 portant application de la loi du 1
er août 1905 modifiée sur les fraudes et falsifications en ce qui concerne les vins, vins mousseux, vins pétillants et vins de liqueur ;
Vu le décret n° 74-871 du 19 octobre 1974 modifié relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à Appellation d'origine contrôlée ;
Vu le décret n° 93-1067 du 10 septembre 1993 relatif au rendement des vignobles produisant des vins à Appellation d'origine contrôlée :
Vu la proposition du Comité national des vins et eaux-de-vie de l'Institut national des Appellations d'origine des 9 et 10 septembre 1998,

Décrète :

Art. 1er - Seuls ont droit à l'Appellation d'origine contrôlée "Minervois-La Livinière" les vins rouges répondant aux conditions fixées ci-après.

Art. 2 - L'aire de production est délimitée à l'intérieur du territoire des communes suivantes : Département de l'Aude (1 commune) Azille
Département de l'Hérault (5 communes) Azillanet, Cesseras, Félines-Minervois, La Livinière, Siran.

Art. 3 - Les vins doivent être issus de vendanges récoltées dans l'aire de production visée à l'article 2, délimitée par parcelles ou parties de parcelle, telle qu'elle a été approuvée par le Comité national des vins et eaux-de-vie de l'Institut national des Appellations d'origine lors de sa réunion du 27 mai 1998, sur proposition de la Commission d'experts désignée à cet effet.

Les plans de délimitation sont déposés à la mairie des communes intéressées.

Art. 4 - Les vins doivent provenir des cépages suivants, à l'exclusion de tout autre :

- cépages principaux : Grenache noir, Syrah noire, Mourvèdre noir.
L'ensemble Grenache N, Syrah N et Mourvèdre N doit représenter au minimum 60 % de l'encépagement, dont 40 % pour l'ensemble Syrah, Mourvèdre N ;

- cépages secondaires : Lledoner Pelut N, Carignan N, Cinsault N, Piquepoul N, Terret N, Aspiran N.

Dans cet article, par le terme encépagement, il faut comprendre l'encépagement de la totalité des parcelles produisant le vin de l'Appellation.

Art. 5 - Les vins doivent provenir de raisins récoltés à bonne maturité et présenter un titre alcoométrique volumique naturel minimum de 12 %.
Ne peut être considéré à bonne maturité tout lot unitaire de vendange présentant une richesse en sucre inférieure à 200 grammes par litre.

Art. 6 - Le rendement de base est fixé à 45 hectolitres par hectare.
Le rendement butoir est fixé à 54 hectolitres par hectare.
Le bénéfice de l'Appellation "Minervois-La Livinière" ne peut être accordé aux vins provenant de jeunes vignes qu'à partir de la quatrième année suivant celle au cours de laquelle la plantation a été réalisée en place avant le 31 août.

Art. 7 - Les vignes doivent être plantées et taillées dans les conditions suivantes :
Toute nouvelle plantation ou replantation doit être réalisée à une densité minimale de 4 000 pieds à l'ha ;
Les vignes sont conduites en taille courte avec six coursons à un ou deux yeux.
Toutefois, le cépage Syrah peut être conduit en taille longue Guyot avec un long bois à six yeux maximum et un ou deux coursons de rappel à un ou deux yeux.

Art. 8 - Les vins doivent être élaborés selon les usages locaux. Les raisins doivent être apportés rapidement jusqu'aux lieux de vinification sans avoir été écrasés ni tassés.
Les vins doivent être obtenus soit par vinification classique comportant le foulage préalable accompagnée ou non d'égrappage, soit par mise en œuvre de vendanges composées de raisins entiers.
Pour l'élaboration de ces vins, la thermovinification, plusieurs foulages ou pompages successifs, les vinificateurs continus, les cuves à remontage automatique, les cuves à recyclage de marcs, les érafloirs centrifuges, les égouttoirs à vis et les pressoirs continus sont interdits.

Art. 9 - L'irrigation pendant la période de végétation de la vigne ne peut être autorisée, en application de la réglementation générale en vigueur, que sur proposition de l'Institut national des Appellations d'origine et à la demande du Syndicat de défense de l'Appellation.

Art. 10 - Pour avoir droit à l'Appellation d'origine contrôlée "Minervois-La Livinière", les vins doivent être élevés à la propriété jusqu'au 1er novembre de l'année qui suit celle de la récolte.

Art. 11 - Les vins ne peuvent être mis en circulation avec l'Appellation d'origine contrôlée "Minervois-La Livinière" sans un certificat délivré par l'Institut national des Appellations d'origine dans les conditions prévues par le décret n° 74-871 du 19 octobre 1974 relatif aux examens analytique et organoleptique des vins à Appellation d'origine contrôlée.

Art. 12 - Les vins pour lesquels, aux termes du présent décret, est revendiquée l'Appellation contrôlée "Minervois-La Livinière" et qui sont présentés sous ladite Appellation ne peuvent être déclarés après la récolte, offerts au public, expédiés, mis en vente ou vendus sans que, dans la déclaration de récolte, dans les annonces, sur les prospectus, étiquettes, factures, récipients quelconque, l'Appellation susvisée soit inscrite et accompagnée de la mention "Appellation contrôlée", le tout en caractères très apparents.

Art. 13 - L'emploi de toute indication ou de tout signe susceptible de faire croire à l'acheteur qu'un vin a droit à l'Appellation contrôlée "Minervois-La Livinière", alors qu'il ne répond pas à toutes les conditions de production fixées par le présent décret, est poursuivi conformément à la législation générale sur les fraudes et sur la protection des Appellations d'origine, sans préjudice des sanctions d'ordre fiscal s'il y a lieu.
Les vins des récoltes 1997 et 1998 peuvent revendiquer l'Appellation d'origine contrôlée "Minervois-La Livinière" dans la mesure où ils remplissent les conditions fixées par le présent décret.

Art. 14 - Le ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche, le secrétaire d'Etat au Budget et la secrétaire d'Etat aux Petites et Moyennes Entreprises, au Commerce et à l'Artisanat sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal Officiel de la République Française.

Fait à Paris, le 12 février 1999.

Lionel Jospin

Par le Premier ministre :

Le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie,
Dominique Strauss-Kahn

Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche,
Jean Glavany

Le secrétaire d'Etat au Budget,
Christian Sautter

La secrétaire d'Etat aux Petites et
Moyennes Entreprises, au Commerce et à l'Artisanat,
Marylise Lebranchu.



Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite