SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Ages des Armagnacs

SOURCE : BNIA
Armagnac désigne une eau-de-vie pouvant provenir de l'ensemble de la zone délimitée. Il peut y avoir une indication de provenance, par exemple Ténarèze ou Bas-Armagnac, dans ce cas l'eau-de-vie ne peut provenir que de cette seule région.
Comme pour le Cognac : XXX, VSOP, XO, etc, sont des indications de vieillissement. Toujours en faisant référence à l'eau-de-vie la plus jeune entrant dans la coupe.

XXX : 2 ans minimum.

V.O., V.S.O.P. : 5 ans minimum.

Extra, Napoléon, X.O., Vieille Réserve: 6 ans minimum.

Hors d'Age : au moins 6 ans sous bois.

Les Armagnacs sont parfois millésimés. Nous avons déjà vu que pour les eaux-de-vie, l'apposition d'un millésime n'est pas interdite, sauf par certains groupements interprofessionnels, ce n'est pas le cas en Armagnac. Dans le cas d'une eau-de-vie millésimée, l'article 44 de la loi du 27.12.1973 prévoit que les agents de contrôle peuvent exiger de l'annonceur la mise à leur disposition de tous les éléments propres à justifier les affirmations qu'il avance (en l'occurrence l'âge de l'eau-de-vie) sur la base notamment de documents comptables.

A propos du vieillissement, M. Samalens, grand spécialiste de l'Armagnac, classe les eaux-de-vie de la région en trois grandes catégories en fonction de leur âge (Le livre de l'amateur d'Armagnac - Editions Solar). "Armagnac jeune, de moins de quatre ans: tel le cadet de Gascogne débarquant à Paris, il est fougueux, ardent, parfois un peu rude. Armagnac vieux, de quatre à 15 ans : le mousquetaire est devenu capitaine des Gardes, il a acquis de l'élégance, de bonnes manières. Armagnac très vieux, de plus de 15 ans : notre Gascon est devenu maréchal de France, glorieux, superbe, exquis envers ceux qui l'admirent. Son air est celui d'un grand seigneur et pourtant il n'a pas oublié ses coteaux et ses landes."

Blanche Armagnac

Depuis 2004, il existe une nouvelle Appellation "Blanche Armagnac". Cette dernière est produite dans les mêmes conditions que l’Armagnac, mais sans élevage en fût. Florale et fruitée, elle se boit jeune.

 

UN PEU D'HISTOIRE

Les premières traces du marché de l'Armagnac, retrouvées à Auch et St-Sever, datent du XVe siècle.

Au XVIIIe siècle, les Hollandais avaient acheté à peu près tous les vins de la Côte Atlantique française, excepté ceux de Bordeaux qui étaient vendus aux Anglais. Ils remontèrent alors la Garonne et conclurent leur premier contrat avec les vignerons du Gers. Craignant la concurrence, les Bordelais interceptèrent les convois qui descendaient le fleuve sous prétexte qu'aucun vin autre que le Bordeaux ne pouvait être transporté par voie fluviale.

Si le vin était interdit, l'alcool ne l'était pas, et c'est ainsi que l'on commença à distiller les vins de la région du Gers.

Les Hollandais achetèrent en Armagnac les grandes quantités d'alcool qui servaient à enrichir et à stabiliser les vins dont ils fournissaient les peuples du Nord de l'Europe.



Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite