SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Corse

S’il est une région viticole française qui est trop souvent oubliée sur les cartes des vins, c’est bien la Corse. L’île produit pourtant des vins de qualité sous différentes appellations  d’origine et sous l’indication géographique protégée île-de-beauté.

Le vignoble corse est très ancien : la viticulture a été introduite dans l’île par les Grecs à la même époque qu’en Provence, c’est-à-dire 600 ans avant JC. Au cours des siècles, ce vignoble a connu des fortunes diverses. Très important au milieu du XIXe siècle, il a vu ses surfaces plantées fortement régresser après l’invasion du phylloxéra et l’exode des populations vers le continent. Au début des années 1960, il a connu un renouveau avec l’arrivée des rapatriés d’Afrique du Nord. En effet, ces derniers retrouvèrent en Corse sensiblement les mêmes conditions climatiques, les mêmes types de vinifications et des terres à acheter. Certaines avaient déjà une vocation vinicole, d’autres, notamment dans la région d’Aléria (sur la côte est) furent aménagées.
Actuellement, le vignoble corse s’étend sur environ 8 000 hectares dont 60 % ont été ré-encépagés depuis vingt ans. On retrouve les cépages méridionaux : grenache, syrah, merlot... Mais la typicité des vins corses est due en grande partie à l’encépagement à base de cépages locaux : niellucciu, sciaccarellu et vermentino.
De nos jours, il existe en Corse deux types de vignoble : le vignoble traditionnel surtout localisé sur la côte ouest et le vignoble nouveau sur la côte est.

Des cépages nobles autochtones

Le tempérament des vins de Corse trouve ses racines dans l’âme des cépages autochtones. Des variétés nobles aux noms chantants, essentiellement réintroduites pour les AOC, ont permis de développer une typicité puissante.

• Le niellucciu (ou nielluccio), 35 % des surfaces. À la base de la renommée des vins de Patrimonio, on le trouve aujourd’hui dans de nombreuses autres appellations. Frère jumeau du sangiovese (région de Chianti), il possède un ‘nez de fourrure de lièvre et de réglisse’ et libère des arômes de petits fruits rouges, de violette, d’épices et d’abricot.

• Le sciaccarellu (ou sciaccarello), 15 % des surfaces. Qui dit Sciaccarellu veut parler de ‘craquant’, comme on parlerait d’amande à coque tendre. Il règne en maître dans la Corse granitique du Sud et se révèle d’une grande finesse alliée à un bouquet poivré inoubliable.

• Le vermentinu (ou vermentino), 17 % des surfaces. Cépage blanc, on l’appelle aussi malvoisie de Corse. Il donne un vin de très haute qualité, parmi les meilleurs blancs de la Méditerranée, très typé, aux arômes floraux forts. Le degré est souvent élevé. Il est volumineux en bouche avec un arrière-goût d’amande et de pomme.

Source : www.vinsdecorse.com

Liste des appellations

Vin-de-corse
Vin-de-corse-sartene : partie sud de l’Ile. Côte ouest.
Vin-de-corse-figari : partie sud, près du cap de Bonifacio.
Vin-de-corse-porto-vecchio.
Vin-de-corse-calvi.
Vin-de-corse-coteaux du cap corse.
Patrimonio. Bénéficie de sa propre AOC depuis 1968.
Ajaccio. Bénéficie de sa propre A.O.C. depuis 1984.
Muscat du Cap Corse Ils doivent être vinifiés directement par les récoltants. Ajout d’alcool en cours de fermentation (VDN).

• Une IGP île-de-beauté dont la zone de production couvre la totalité du territoire (a remplacé depuis 2009 la dénomination vin de pays de l’Ile de Beauté).

Caractères des vins, accords avec les mets

Comme en Provence, les vins blancs et rosés sont à boire jeunes, les rouges également, excepté ceux vendus sous les AOC ajaccio et patrimonio.
• Les vins blancs peuvent être servis sur les poissons, les oursins et la fameuse bouillabaisse locale appelée uziminu.
• Les rosés accompagnent bien les spécialités locales : soupe paysanne aux haricots, omelette à la menthe, fritelli (beignet à la farine de châtaignes), sans oublier la charcuterie délicieusement fumée et les diverses préparations à base de porc fort nombreuses dans l’lle.
• Les vins rouges légers s’accordent bien avec les viandes rouges, les volailles, les fromages locaux et les châtaignes rôties. Pour accompagner plats en sauce et gibiers, on donnera la préférence aux ajaccios et patrimonios.
• Le muscat du Cap Corse a sa place à l’apéritif, sur un foie gras, les tartes aux fruits blancs, la tarte au citron, la frangipane...

Restaurateur et vins de Corse

Pour la carte des vins, pensez plus souvent aux vins corses.
Les blancs et les rosés se servent frais à 8/10 °C, jamais glacés. Les rouges légers à 12/14 °C, ceux de Patrimonio et d’Ajaccio, surtout après quelques années de vieillissement, se servent de 15 à 17 °C.
Attention, vous ne pouvez pas faire figurer directement : Porto-Vecchio, Sartène, etc. Ces noms doivent toujours être précédés de ‘vin de Corse’. Bien évidemment, ce n’est pas le cas pour Ajaccio et Patrimonio qui bénéficient d’une AOC propre.

Autres fiches pratiques sur les vins de la Vallée du Rhône, Provence, Corse

Vallée du Rhône
Côtes du Rhône septentrionales
Côtes-du-rhône méridionales
Autres vins de la vallée du Rhône
Provence

Mise à jour : avril 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Consulter les dernières questions

Vignoble corse de Patrimonio : site classé (de Paul Brunet Auteur)
11/08/14 à 09:27
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite