SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Autres vins de la vallée du Rhône

Bien que produits dans la Vallée du Rhône, les vins de certaines AOC ne sont pas considérés comme des côtes-du-rhône. Sur une carte des vins, ils peuvent figurer sous la rubrique ‘vins de la Vallée du Rhône’ mais pas sous ‘Côtes du Rhône’. Il s’agit de vins très connus pour la plupart, mais ils n’ont pas la possibilité de se ‘replier’ en Côtes du Rhône d’où cette distinction.

Liste des appellations

• Grignan-les-adhémar (coteaux-du-tricastin jusqu’en 2010)
• Ventoux
• Lubéron
• Costières-de-nîmes : les vins blancs généralement vinifiés à basse température sont très aromatiques. Ils doivent provenir d’au moins deux cépages. Les vins rouges sont élégants et équilibrés
• Châtillon-en-diois : tout petit vignoble, une cinquantaine d’hectares. Vins rouges frais et bouquetés, blancs secs et légers. À boire jeunes
• Clairette-de-die, suivie de ‘méthode dioise ancestrale’ ou ‘brut’
• Crémant-de-die (élaboré selon la méthode traditionnelle : seconde fermentation en bouteilles et dégorgement, comme en Champagne) .)
• Coteaux-de-die : AOC réservée aux vins tranquilles issus du cépage clairette. Petite production
• Côtes-du-vivarais : AOC depuis 1999. Bien que n’étant pas directement dans la vallée du Rhône, les côtes-du-vivarais (situées sur la bordure orientale du Massif Central) peuvent y être rattachées. Des vins blancs, rouges et rosés trop peu connus.
• Duché d’Uzès : dans le Gard, sous cette appellation, on trouve d’excellents vins blancs et rouges issus, ou essentiellement, à base de viognier et de syrah


Vignes près de Gordes. © Thinkstock

Grignan-les-adhémar et coteaux-du-tricastin

Pendant longtemps, les producteurs de coteaux-du-tricastin (AOC depuis 1973) souhaitaient changer le nom de leur appellation. En effet, dans l’esprit de nombreux consommateurs le nom Tricastin évoquait plutôt la centrale nucléaire que l’excellent vin produit dans la région. À titre exceptionnel, en 2010, le comité national viticole de l’Inao a donné un avis favorable à la demande des vignerons du Tricastin. L’appellation coteaux-du-tricastin est devenue ‘Grignan les Adhémar’.

Caractères des vins, accords avec les mets

• Les vins blancs, à l’exception de la clairette-de-die, sont des vins secs. Ils sont généralement aromatiques et souples. Ceux des côtes-du-luberon sont un peu plus vifs. Ce sont des vins à boire jeunes sur les entrées chaudes, les poissons grillés ou meunière, les viandes blanches et les fromages de chèvre.
• La plupart des vins rouges sont des vins fruités, bien équilibrés, à boire dans les cinq premières années sur les viandes grillées, les volailles et les fromages tendres. Mais il existe aussi des vins plus charnus et plus puissants, avec une aptitude au vieillissement de six à dix ans. Lorsqu’ils sont à maturité, ils se servent sur les viandes en sauce, le gibier et les fromages au goût prononcé.
• Quant à la clairette-de-die, qu’il faut boire jeune, elle se sert à l’apéritif, sur de nombreux desserts (feuilleté à la pâte d’amandes, tartes aux fruits blancs...) et lors de réceptions. Avantage non négligeable, elle est très peu alcoolisée :7-8 % alc.

Restaurateurs et les autres vins de la Vallée du Rhône

Tous ces vins sont d’excellents vins de restaurateurs. En effet, indépendamment de leur prix raisonnable, ces appellations offrent une gamme de vin complète. Jamais trop acides pour les blancs, jamais trop tanniques pour les rouges, ils font souvent l’unanimité autour d’une table.
Il faut servir les blancs aux environs de 10-11 °C, les rouges jeunes et légers entre 12 et 14 °C, les plus corsés entre 15 et 17 °C. La clairette-de-die doit être servie très fraîche, à 6 °C.
À la carte, ces vins peuvent figurer sous la rubrique ‘Vallée du Rhône’, jamais sous ‘Côtes-du-Rhône’.
Attention à ne pas confondre la clairette-de-die ‘tradition’, vin doux peu alcoolisé, élaboré par la méthode dioise et le crémant-de-die, brut donc sec, élaboré par la méthode traditionnelle.

Grignan-les-adhémar et coteaux-du-tricastin
Pendant longtemps, les producteurs de coteaux-du-tricastin (AOC depuis 1973) souhaitaient changer le nom de leur appellation. En effet, dans l’esprit de nombreux consommateurs le nom Tricastin évoquait plutôt la centrale nucléaire que l’excellent vin produit dans la région. À titre exceptionnel, en 2010, le comité national viticole de l’Inao a donné un avis favorable à la demande des vignerons du Tricastin. L’appellation coteaux-du-tricastin est devenue ‘Grignan les Adhémar’.

Autres fiches pratiques sur les vins de la Vallée du Rhône, Provence, Corse

Vallée du Rhône
Côtes du Rhône septentrionales
Côtes-du-rhône méridionales
Provence
Corse

Mise à jour : avril 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite