SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Restaurateurs et vins d’Alsace : l’Alsace n’a pas le monopole du riesling

La commercialisation sous le nom du cépage facilite le choix des vins d’Alsace. Chaque cépage a, en effet, ses caractères propres. Mais ici, la nature du sol va faire la différence. Le véritable amateur de vin d’Alsace n’achète pas tous ses vins sur le même terroir : il sait qu’il est préférable d’acheter le riesling provenant de telle ou telle commune, le muscat de telle autre, le pinot gris provenant de tel coteau, etc. La solution consiste à demander à faire confiance à de bons fournisseurs, viticulteurs ou négociants, sans oublier les caves vinicoles.

Par ailleurs, attention, ce n’est pas parce que la mention sylvaner ou riesling figure sur l’étiquette que l’on est en présence d’un vin d’Alsace. Ces cépages sont cultivés dans d’autres pays : Allemagne, Luxembourg, Chine, etc. Avant de mettre des vins à la carte sous la rubrique ‘vins d’Alsace’, il faut s’assurer que la mention ‘appellation alsace contrôlée’ figure bien sur l’étiquette.
À la carte des vins, si le vin est présenté sous le nom du climat (grand cru ou autre), il faut préciser le cépage.
Par exemple, la mention Kaefferkopf + millésime ou Schlossberg + millésime ne suffit pas, il faut indiquer : Gewurztraminer Kaefferkopf + millésime, Riesling Schlossberg + millésime. Pour tous les grands crus, il est souhaitable de préciser que ces vins bénéficient de l’AOC alsace grand cru.

De même, pour la plupart des vins qui figurent à la carte sous le nom de leur cépage, préciser le nom du récoltant ou du négociant. Par exemple, indiquer : Gewurztraminer + millésime - Domaine Schlumberger à Guebwiller.
Les vendanges tardives et surtout les sélections de grains nobles peuvent paraître chères à l’achat. Ces vins sont obtenus comme les grands sauternes, et les normes sont encore plus sévères que dans les autres régions. Il serait souhaitable qu’en dehors de leur région d’origine, ces vins soient plus souvent présents sur les cartes des restaurants. Encore un moyen de sortir des sentiers battus et de faire découvrir des produits d’exception.

À la question : “Qu’est-ce qu’un edelzwicker ?”, il faut répondre “un assemblage harmonieux de différents cépages alsaciens”.

Le gentil

Le gentil fait l’objet d’une charte interprofessionnelle définissant ses conditions d’élaboration. La dénomination gentil est réservée aux vins de l’AOC alsace répondant aux normes d’un assemblage de qualité supérieure. Cet assemblage doit être constitué au minimum de 50% de riesling, muscat, pinot gris et/ou gewurztraminer, le reste étant composé de sylvaner, chasselas et/ou pinot blanc.

Le kaefferkopf

Le kaefferkopf est un vin très connu. Il s’agit d’un lieu-dit de la commune d’Ammerschwihr. Pour différentes raisons, il a fallu attendre 2007 pour qu’il figure parmi les grands crus.
L’étiquette peut comporter la seule mention kaefferkopf sans indication de cépage. Dans ce cas, il s’agit d’un assemblage de différents cépages, ce qui donne des vins très équilibrés. Si le nom d’un cépage est indiqué, le vin ne peut provenir que de celui-ci. Attention à la lecture des étiquettes…

Le tokay

Pendant très longtemps en Alsace, on a appelé tokay les vins issus de pinot gris. Or, cette variété de cépage ne semble jamais avoir été utilisée en Hongrie pour l’élaboration du tokay. Ce dernier est issu de furmint et d’harselevelu. Au début des années 1980, les instances de la communauté européenne ont interdit l’utilisation du nom tokay pour les vins d’Alsace. L’affaire a fait grand bruit dans tout le vignoble alsacien. Depuis le 1er avril 2007, seule la mention pinot gris peut figurer sur l’étiquette.

Le Clos Sainte-Hune

Le Clos Sainte-Hune, appelé parfois ‘la romanée conti de l’Alsace’ (au grand dam d’une des propriétaires de ce célèbre climat bourguignon...), a une superficie de 1,25 ha. Il fait partie des plus grands vins du monde. On y produit du riesling d’une qualité et d’une complexité exceptionnelles. Attendre plusieurs années, au moins dix ans pour les grands millésimes, avant dégustation.

Mise à jour : octobre 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite