SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Présentation du vignoble et des cépages alsaciens

En Alsace, la gastronomie est une institution, très certainement en raison de la diversité et de la richesse des productions locales. Parmi celles-ci, le vin tient une place de choix. Une des particularités des vins d’Alsace, c’est d’être commercialisés essentiellement sous le nom du cépage dont ils sont issus : riesling, sylvaner, gewurztraminer, etc.

Attention à ne pas confondre cépages et AOC.
Riesling et gewurztraminer sont des cépages, alsace et alsace grand cru, des AOC.

Le vignoble

Abrité des influences océaniques par le massif vosgien, le vignoble alsacien s’étend sur près de 15 500 hectares. La diversité des sols permet d’obtenir une palette de vins très large à partir d’un même cépage. Le vignoble alsacien peut s’enorgueillir de posséder l’une des plus belles routes des vins de France. Sur plus de 100 km, c’est une succession de petits villages aux maisons typiques, avec des fleurs à profusion, de véritables paysages de cartes postales.

Lieu de passage, cette région située sur les bords du Rhin a subi tout au long de son histoire de fréquents conflits. Après la guerre de 1870, l’Alsace devient allemande. Les plants nobles sont arrachés et remplacés par des cépages communs, gros producteurs. La région redevenue française, à l’issue de la Première Guerre mondiale, il faudra de nombreuses années pour reconstituer le vignoble. C’est la raison pour laquelle les vins d’Alsace n’obtiennent l’AOC qu’en 1962. Depuis cette date, les efforts sont poursuivis : création des AOC alsace grand cru et crémant d’alsace, nouvelles dispositions concernant les vendanges tardives, les sélections de grains nobles, etc.

Les cépages

Les vins d’Alsace étant généralement commercialisés sous le nom du cépage dont ils sont issus, cette notion a une importance primordiale dans cette région.

Liste des cépages :
- le riesling : environ 22 % de l’encépagement. C’est le vin préféré des Alsaciens ;
- le gewurztraminer : environ 18 % de l’encépagement ;
- le muscat : un peu plus de 2 % de l’encépagement. Il passe pour être le plus ancien cépage alsacien. Deux variétés sont utilisées en Alsace : muscat d’alsace (ou muscat à petits grains) et muscat ottonel ;
- le pinot gris (longtemps appelé tokay) qui n’est pas originaire de Hongrie comme on l’entend trop souvent. Les superficies plantées, en progression constante, représentent 15 % de l’encépagement ;
- le pinot blanc appelé localement klevner (ne pas confondre avec le klevener d’Heiligenstein). Les superficies plantées en pinot blanc (21 %) se sont accrues ces dernières années en raison du développement des ventes de crémant ;
- l’auxerrois, assimilé au pinot blanc ;
- le sylvaner représente moins de 10 % de l’encépagement (en baisse) ;
- le chasselas, son aire de production a fortement régressé (0,5 %), les nouvelles plantations ne sont plus autorisées ;
- le pinot noir permet d’élaborer les seuls vins rouges et rosés produits en Alsace (10 % environ) ;
- le savagnin rosé pour le klevener d’Heiligenstein.

Le klevener d’Heiligenstein et l’auxerrois
Les vins vendus comme klevener d’Heiligenstein ne peuvent provenir que d’une petite zone située à proximité du bourg d’Heiligenstein, entre Barr et Obernai. Ils sont élaborés à partir de savagnin rosé.
En Alsace, l’auxerrois (qui n’est pas originaire de l’Yonne, comme son nom pourrait le laisser supposer, mais plus certainement de Lorraine ou du Luxembourg), est assimilé au pinot blanc. Très présent dans la région de Wissembourg, il donne généralement des vins un peu plus souples que ceux issus de pinot blanc.

Les appellations d’origine contrôlées

En Alsace il n’y a que trois appellations d’origine contrôlée :
alsace ou vin d’alsace : cette AOC représente 85 % de la production. Les étiquettes indiquent généralement le nom du cépage dont le vin est issu : riesling, sylvaner... ou la mention ‘edelzwicker’ ;
alsace grand cru : représente 4 % de la production totale. Mention du millésime obligatoire. Rendement nettement inférieur à l’AOC précédente ;
crémant d’alsace : vin effervescent élaboré selon la méthode traditionnelle avec seconde fermentation en bouteille (comme le champagne). Petite production de vin rosé.

Mise à jour : septembre 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Consulter les dernières questions

Indication de la sucrosité : sur tous les vins d'AOP Alsace ou Vin d'Alsace (de Paul BRUNET)
03/12/21 à 07:34
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite