SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Produits et Boissons > Accueil

Vins au restaurant
Paul Brunet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Différentes catégories de vin

Pendant de nombreuses années, chaque pays producteur de vin a eu sa propre législation, plus ou moins stricte. La législation communautaire s’applique désormais aux différents pays de l’Union européenne, fortement inspirée de la législation française qui a créé les AOC en 1935.

Avec la mise en place définitive, depuis le 1er août 2009, de la réforme de l’organisation commune du marché (OCM) du secteur viticole, nos AOC (appellations d’origine contrôlée), AOVDQS (appellations d’origine vin délimité de qualité supérieure) et Vins de pays ont respectivement laissé la place aux trois vocables suivants :
- AOP (Appellation d’origine protégée) ;
- IGP (Indication géographique protégée) ;
- VSIG (Vins sans indication géographique).

AOP (appellation d’origine protégée)

Garantie européenne équivalente de l’AOC, l’AOP désigne un produit originaire d’une région ou d’un lieu déterminé et dont la qualité ou les caractéristiques découlent de ce milieu géographique. Elle résulte de la combinaison d’une production et un terroir délimité dans lequel interagissent des facteurs naturels, climatiques, physiques et humains, conférant à ce produit une typicité particulière.
L’AOP, comme l’AOC, ne peut pas être la propriété d’opérateurs économiques à titre privatif, contrairement à une marque par exemple. Tout producteur, situé dans l’aire géographique et respectant les conditions fixées par le cahier des charges de l’appellation peut en revendiquer le bénéfice.

IGP (indication géographique protégée)

L’IGP désigne un produit issu d’une zone géographique dont une qualité déterminée, la réputation ou d’autres caractéristiques peuvent être attribuées à cette origine géographique. Comme les AOP, cette catégorie n’est pas réservée aux boissons, elle s’applique aussi aux autres secteurs agricoles et alimentaires.
Suite à la mise en place de cette nouvelle législation, les Vins de pays, très présents en restauration où ils étaient souvent proposés sous le nom de cépage, n’existent plus. Leur production ne s’est pas arrêtée brutalement, seule la dénomination Vin de pays a disparu. Les vins qui en bénéficiaient ont dû choisir entre l’IGP, avec les coûts engendrés par les contrôles inhérents à cette catégorie, et un classement en vin sans indication géographique (VSIG).


Vin de Pays d'Oc est devenu Pays d'Oc IGP.

Comme c’était le cas pour les vins de pays, les IGP peuvent concerner :
- une région : ces IGP s’étendent sur plusieurs départements : Pays d’Oc (Languedoc et Roussillon), Val de Loire, Comté Tolosan (Sud-Ouest). Comtés rhodaniens (Rhône-Alpes) ;
- un département : Var, Vienne, Gard... mais le nom du département ne peut pas être utilisé s’il constitue ou s’il entre dans l’intitulé d’une appellation d’origine. Ainsi les vins produits en Corse sont vendus sous l’IGP île-de-beauté, ceux du Jura sous Franche-Comté… En effet, il existe une AOC vin-de-Corse, une AOC côtes-du-jura… ;
- une zone distincte du département, généralement plus restreinte : un village, une vallée, un canton ou un lieu-dit. Par exemple : coteaux-du-pont-du-Gard, coteaux-du-verdon, côtes-de-gascogne, etc.

VSIG (vins sans indication géographique)

Cette nouvelle catégorie remplace les vins de table. Elle offre la possibilité d’indiquer sur l’étiquette le cépage et/ou le millésime. Les vins sans IG peuvent porter au choix l’une des deux mentions suivantes : vin de France ou vin de cépage de France. Si un seul cépage figure sur l’étiquette, il faut que le vin contienne au minimum 85 % du cépage indiqué. Beaucoup moins contraignantes que pour les catégories précédentes, les obligations imposées aux VSIG portant la mention du cépage et ou du millésime devront néanmoins respecter un cahier des charges qui a surtout vocation de certifier les opérateurs.
Certaines mentions ne sont pas autorisées pour les VSIG : mise en bouteille à la propriété, château, clos, cru, domaine, monopole, etc.


Source : ANIVIN

Autres fiches pratiques sur le vin et la loi

Notion d'appellation d'origine et recherche de qualité
L’étiquette, carte d’identité du vin
Vin et réglementation
Carte des vins : le cadre légal

Mise à jour : mai 2019


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite