SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
Youri Sawerschel


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Storytelling : à quoi ça sert pour un hôtel ?

Il n’est pas question ici de donner un thème à son hôtel, mais d’avoir un hôtel qui raconte une histoire. Le stotytelling, c’est une façon de donner un contexte et de singulariser un établissement, ce qui apportera une valeur ajoutée pour le client. Mode d’emploi.

Comprendre l’enjeu

Dans un hôtel, la plupart des clients ne viennent qu’une fois. En amont d’un séjour, il faut donc redoubler d’efforts pour convaincre le client de venir, puis revenir. C’est là que le storytelling peut être utile, car il permet de raconter une histoire et de projeter le client dans un univers.

Savoir de quoi on parle

Le storytelling, c’est une structure narrative qui donne du contexte à un hôtel, met en avant les ressources de celui-ci et explique son rôle. Il vient ainsi traduire le positionnement de l’hôtel.

Créer une valeur ajoutée

Le storytelling est important car il crée de la valeur ajoutée. En effet, les clients sont prêts à payer plus pour une chambre, s’ils sont convaincus par une histoire. Une histoire singulière, difficile à copier par d’autres établissements… Contrairement à une bonne idée déco, souvent facile à dupliquer d’un hôtel à un autre. Le storytelling est plus fin, plus subtil, il se nourrit de plusieurs éléments propres à un établissement. En outre, quand le storytelling est bon, il génère du bouche à oreille entre les clients, ainsi que de la visibilité dans la presse et sur les réseaux sociaux. Autre avantage : le storytelling permet d’avoir un fil rouge qui va lier opérationnel (collaborateurs) et positionnement de l’hôtel, mais aussi donner du sens à toute cette dynamique. Enfin, le storytelling peut évoluer avec le temps : vous pouvez poursuivre une histoire avec de nouveaux chapitres, de nouveaux angles… ce qui le rend plus pérenne que de la déco, par exemple, qu’il faut changer tous les dix ou quinze ans et qui a un coût souvent élevé.

Faire le bon choix

Il existe différents types de storytelling. Certains sont liés au contexte historique de l’établissement : à l’instar du Terrass’’Hotel, à Paris (XVIIIe), qui accueille des artistes de Montmartre depuis 1911… D’autres sont basés sur des personnalités, comme les hôtels du groupe Dorchester qui mettent en avant les VIP qui y ont séjourné. D’autres encore, tels que les établissements de l’enseigne Soho House, attirent une communauté créative internationale. Citons aussi le Good Hotel à Amsterdam qui engage des chômeurs de longue durée et affirme ainsi son rôle social et sociétal. Ou encore le Hans Brinker, toujours à Amsterdam, qui cultive la dérision et l’humour. Dernier exemple : FrenchTheory, à Paris (Ve), raconte une histoire qui va au-delà de son rôle d’hôtelier, puisque l’établissement s’implique avec la scène culturelle et intellectuelle du Quartier latin… À présent, à vous de trouver la bonne inspiration !

Éviter les pièges

Attention : un storytelling n’est pas une thématique hôtelière. Une thématique est davantage liée à une déco et risque de vieillir très vite. Le storytelling, une fois encore, c’est plus subtil que cela et la déco n’est que l’un de ses éléments constitutifs. Par ailleurs, veillez à mettre en cohérence votre histoire et la réalité opérationnelle. Enfin, pour bien développer votre histoire, cherchez des idées au croisement de ce qui fait la singularité de votre hôtel (historique familial, engagement, rôle social…), ce que vos concurrents ne peuvent pas faire et ce qui peut être attractif pour la clientèle visée.

Mise à jour : février 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite