SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
Youri Sawerschel


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Choisir le nom d’un hôtel

À l’heure de Google Maps, plus question de baptiser un établissement Hôtel de la gare ou Hôtel de la mairie. Surtout si on veut se démarquer des concurrents et se faire remarquer des clients, en particulier sur les réseaux sociaux et les sites de réservation en ligne. Petit guide pour être créatif sans être hors-sujet.


Le Grand Quartier (Paris, Xe), fait référence non seulement à la taille XXL de l’hôtel, conçu autour d’une vaste cour jardin, mais aussi au quartier Saint-Martin où il se situe.

Baliser les premières pistes de recherche

Premiers réflexes lorsque vous commencez à chercher des idées : puisez dans l’historique de votre établissement et dans celui du quartier où il a été construit. Jetez un œil sur les personnalités qui l’ont habité, les événements marquants qui s’y sont produits : car tout peut être source d’inspiration. Prenez le temps aussi de regarder les noms des hôtels concurrents les plus proches : concurrents en termes géographique et de positionnement. Puis commencez à raisonner sans mettre le mot hôtel dans le futur nom de votre… hôtel.

Rester en phase avec le positionnement de l’établissement

La cohérence d’un nom réside dans sa capacité à coller au positionnement de l’hôtel. C’est le cas du HOY, à Paris (IXe), acronyme de House Of Yoga, car l’établissement se veut lieu de vie autour du bien-être, du bien vivre, et lieu de rencontre autour de sa salle de yoga. Autre exemple : Le Grand Quartier (Xe), dont le nom fait référence non seulement à la taille XXL de l’hôtel, conçu autour d’une vaste cour-jardin, mais aussi au quartier Saint-Martin où il se situe, véritable QG de l’Est parisien.

Être incitatif plutôt qu’informatif

Pas la peine de mettre le mot hôtel dans le futur nom de votre établissement. Pourquoi ? Parce que ce parti pris fait partie de sa différenciation, de sa singularité, à la fois dans le quartier où il se situe et sur les plateformes de réservation. Ne soyez pas non plus trop descriptif : évitez les noms tels que Le 12 ou Le Ségur, Le Jaurès, qui peuvent être déjà utilisés par d’autres commerces.

Être compris aussi par les internationaux

Évitez les noms dont la prononciation, ou autres sonorités, sont un peu compliqués pour la clientèle étrangère. L’idéal, c’est bien sûr le nom dont la signification sera d’emblée compris par tous. Exemple : French Theory, un hôtel 3 étoiles située au cœur du Quartier latin, à Paris (Ve).

Vérifier la disponibilité :

Lorsque vous commencez à avoir quelques idées de noms, il faut entrer dans la phase de vérification, pour vous assurer que personne n’utilise déjà les noms que vous avez trouvés. Pour cela, il faut mener des recherches auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi) et sur internet. N’hésitez pas à solliciter un juriste, spécialiste de la propriété intellectuelle, pour vous aider. L’idée étant de pouvoir vous servir des noms que vous avez retenus pour les utiliser sur le web, les réseaux sociaux, mais aussi de pouvoir les décliner, à terme, sous la forme de futurs hôtels, restaurants ou autres produits dérivés.

Faire le bon tri

Enfin, vous touchez au but ! Vous avez plusieurs noms possibles, qui vous plaisent. À présent, à vous de trouver celui qui sera la plus juste, le plus pertinent pour être apposé sur votre façade. Si vous hésitez encore, l’avis de proches, qui ont du recul sur votre projet, peut toujours être utile.

Mise à jour : février 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite