SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
Carole Gayet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Risque infectieux

Ce risque correspond aux maladies infectieuses, mais il peut aussi être associé à des allergies ou des intoxications. Il concerne un salarié sur dix dans de nombreux secteurs d’activité.

Contact avec le linge sale quand la femme de chambre fait le lit, ou en blanchisserie, ramassage des poubelles dans les chambres et en cuisine, plonge, contact avec la clientèle à l’accueil, en salle. Autant d’occasions propices à l’exposition à un agent biologique.
Hépatite C, épidémies de maladies mal connues ou inconnues du public, pathologies respiratoires comme l’asthme ou la rhinite, allergies. Autant de formes que peut prendre l’exposition à un agent biologique.
Pour prévenir ce risque, encore faut-il être en mesure de l’identifier. Ce qu’il faut savoir : où est le risque et quel est le mode de contamination ? Pour le VIH (virus du SIDA) par exemple, des précautions doivent être prises afin d’éviter toute piqûre/coupure avec du sang contaminé. Les autres modes de contamination d’autres agents biologiques peuvent être : l’inhalation, l’ingestion (qui pose le problème des mains sales portées à la bouche). La transmission peut aussi se faire par contact avec la peau ; elle est facilitée si le salarié a déjà une blessure. D’où l’intérêt de se laver les mains et/ou de porter des gants adaptés.
L’hygiène et la prévention du risque biologique vaut tant pour la transmission du client au salarié que l’inverse.

Les questions à se poser… … des pistes d’action
Comment s’effectue le ramassage du linge dans les chambres ou en cuisine ? Prévoyez des chariots différents pour le linge propre et le linge sale et l’utilisation de gants à manchette
Comment s’effectue le ramassage des poubelles dans les chambres et en cuisine ? Prévoyez des pinces pour le ramassage des seringues, lames de rasoir, verres cassés et autres objets coupants.
Prévoyez l’utilisation de gants à manchette pour débarrasser les ordures
Les salariés utilisent des produits chimiques et sont exposés à un risque biologique pour nettoyer les sanitaires ? Mettez à leur disposition des gants à manchette et assurez vous de leur utilisation
Quelles fournitures choisir ? Choisissez des sacs poubelles épais, résistants aux déchirements et transpercements ou des conteneurs spécifiques pour lames de rasoir, verre brisé…
Les salariés ont-ils le réflexe de porter les gants ou autres EPI mis à leur disposition ? Informer les salariés sur le risque infectieux et les précautions à prendre
Un salarié s’est coupé en ramassant une lame de rasoir, en faisant la plonge… ? Appeler le médecin du travail, déclarer l’accident du travail

Pour vous aider

- N’hésitez pas à faire appel au médecin du travail, au service prévention de votre Caisse régionale de santé au travail, à l’INRS (national de l’institut national de recherche et de sécurité).
- Sur le site www.inrs.fr, vous trouverez les coordonnées de la Caisse régionale de santé au travail de votre région.

Pour aller plus loin

- « Comment se transmettent les agents biologiques », Anim 021, vidéo à visionner gratuitement sur le site de INRS
- « Comment empêcher la transmission des agents biologiques », Anim 022, vidéo à visionner gratuitement sur le site de INRS

Que dit le code du travail ?

Prévention des risques biologiques : articles R.4421-1 et suivants du code du travail.

L'employeur organise au bénéfice des travailleurs, une formation à la sécurité portant sur :
• les risques pour la santé et les prescriptions en matière d'hygiène ;
• les précautions à prendre pour éviter l'exposition ;
• le port et l'utilisation des équipements et des vêtements de protection individuelle ;
• les modalités de tri, de collecte, de stockage, de transport et d'élimination des déchets ;
• les mesures que les travailleurs doivent prendre pour prévenir ou pallier les incidents ;
• la procédure à suivre en cas d'accident. (R.4425-6).

La formation à la sécurité est dispensée avant que les travailleurs n'exercent une activité impliquant un contact avec des agents biologiques. Elle est répétée régulièrement et est adaptée à l'évolution des risques et lors de la modification significative des procédés de travail (R.4452-7).

Mise à jour : janvier 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite