SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
Carole Gayet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Horaires atypiques

Des journées de travail qui peuvent être longues, avec des coupures, des heures « de nuit », des horaires changeants, majorent la fatigue physique et psychologique. Comment réduire ces contraintes ?

Les horaires de coupure au mieux permettent aux salariés de retourner à leur domicile, ce qui dans ce cas, augmente leur temps de trajet et par la même la fatigue. Pour les autres, ils restent dans le restaurant ou à l’extérieur, ce qui ne peut pas réellement être considéré comme du repos.
Les horaires de fermeture tardive posent deux problèmes : le mode de retour au domicile et la sécurité lors du trajet, surtout s’agissant des femmes. Le retour en taxi du fait de l’absence de moyens de transports en commun et/ou par peur de l’insécurité ampute conséquemment le revenu mensuel.
Si ces horaires ne permettent pas une vie sociale (couple, proches, loisirs) satisfaisante, la santé psychologique risque d’en pâtir.
Ces horaires hors normes génèrent souvent des troubles du sommeil (impossibilité de s’endormir rapidement, réveils fréquents durant la nuit, réveils précoces) et une récupération physiologique difficile.

Les questions à se poser… … des pistes d’action
Vos salariés ont des responsabilités familiales ? Essayez d’en tenir compte pour l’organisation du travail sans pour autant léser ceux qui n’en ont pas
Vos salariés rentrent en taxi à cause de l’horaire tardif de fermeture ? Prenez cette dépense en charge.
Incitez le co-voiturage.
Faites faire la fermeture par un salarié qui a son véhicule
Des salariés se plaignent de leurs horaires ? Réunissez vos salariés régulièrement et essayez de voir comment vous pouvez organiser le travail au mieux pour chacun
Vos salariés arrivent tôt, repartent tard ? Voyez si vous pouvez organiser plus de pauses dans la journée
Durant les coupures vos salariés sont contraints de quitter l’établissement faute de place Voyez si vous pouvez leur aménager un espace où ils puissent se reposer
Vous avez plusieurs établissements ? Essayez d’affecter les salariés au plus près de leurs domiciles

Pour vous aider

- N’hésitez pas à faire appel au médecin du travail, au service prévention de votre Caisse régionale de santé au travail, à l’INRS (national de l’institut national de recherche et de sécurité).
- Sur le site www.inrs.fr, vous trouverez les coordonnées de la Caisse régionale de santé au travail de votre région.

Pour aller plus loin

Travail de nuit et travail posté, dossier web en téléchargement gratuit sur le site de l’INRS.

Que dit le code du travail ?

Lorsque le travail de nuit est incompatible avec des obligations familiales impérieuses, notamment avec la garde d'un enfant ou la prise en charge d'une personne dépendante, le refus du travail de nuit ne constitue pas une faute ou un motif de licenciement et le travailleur de nuit peut demander son affectation sur un poste de jour. (L.3122-12 du code du travail).

Le travailleur de nuit, lorsque son état de santé, constaté par le médecin du travail, l'exige, doit être transféré à titre définitif ou temporaire sur un poste de jour correspondant à sa qualification et aussi comparable que possible à l'emploi précédemment occupé (L.3122-14).

Mise à jour : janvier 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


Consulter les dernières questions

Formation SST (sauveteurs secouristes du travail ) : est-elle obligatoire dans un hôtel-restaurant ? (de sylvie)
02/06/16 à 08:12
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite