SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Question posée sur la fiche pratique
Fautes (01/20)

Cindy Letrange    Mercredi 05 août 2020 12:28
Burn out suite à la période du Covid-19 : quels sont les droits en cas de licenciement ?

Bonjour,
je suis actuellement dans une situation de burn out suite à une réduction d'effectif et du temps de travail dû à la période COVID 19.
J'ai déjà alerté à plusieurs reprises ma supérieure hiérarchique de mon état d'épuisement, et aucune solution, ni aucune aide ne m'ont été apportées.
Le 29 juillet 2020, suite à une surcharge de travail et une altercation avec une de mes collègues, supérieure hiérarchique, j'ai quitté mon poste afin de me mettre en arrêt maladie n'étant plus en mesure de faire face à la situation.
J'ai signalé mon départ à la personne responsable sur place, même personne avec qui j'ai eu la dispute et j'ai pris le temps de laisser un message sur le répondeur de mon employeur.
Malheureusement, j'ai reçu une heure après par email une mise à pied conservatoire en vue d'un entretien préalable, sans date de celui ci, ni le motif des faits reprochés.
Je suis actuellement et ce depuis le 29 juillet 2020, en arrêt maladie pour dépression réactionnelle à des problèmes professionnels jusqu'au 31 août 2020.
J'ai reçu un deuxième email plus explicite le 1er août me confirmant la mise à pied conservatoire, et un entretien préalable fixé au 11 août 2020, au vue d'une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu'au licenciement.
J'aimerai savoir quels sont mes droits et comment puis-je me défendre?

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Cindy Letrange


Daniel Gillot    Lundi 10 août 2020 17:15

Navré d'avoir laissé passer votre message....

Puisque votre employeur semble à l'aise avec les courriels et que l'entretien préalable est pour demain, je pense qu'il faut que vous répondiez par le même canal qu'il vous est impossible de vous rendre à l'entretien demain et que vous allez reprendre
contact très rapidement (sa convocation pour l'entretien aurait dû être faite par R AR !)

Ce qui m'ennuie c'est que vous ne semblez pas avoir d'avis médical sur votre burn out et donc de justification à votre absence à part votre propre ressenti, ce qui est un peu court....

Votre situation étant compliquée, je pense qu'il faut que vous trouviez le + rapidement possible un avocat en droit social pour préparer votre dossier et vous faire accompagner à l'entretien, sinon, vous allez vous retrouver licenciée et cela sera encore plus difficile pour vous . merci nous tenir au courant.

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Daniel Gillot


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Ajouter un message

Daniel Gillot
Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration