SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Droit du travail en CHR : les ruptures du contrat de travail (+ modèles de lettres)
Tiphaine Beausseron et Daniel Gillot


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :

véronique     Jeudi 15 avril 2021 10:24
Absence salarié et rupture contrat : quels sont les recours ?

Bonjour,
Un salarié dont le contrat a démarré le 18/05/2020 n'a pas repris son travail après son jour de repos depuis le 19 décembre 2020. Je lui ai fait parvenir les 2 courriers lui demandant de justifier son absence qui sont restés sans réponse. En revanche je n'ai pas envoyé de courrier pour un entretien préalable en vue d'un licenciement. Pour le licencier aujourd'hui, je devrais lui verser une indemnité, ce que je ne souhaite pas.
Ce salarié vient de m'écrire qu'il souhaitait une rupture conventionnelle de contrat ou un licenciement pour abandon de poste en renonçant à ses indemnités. Cela n'est pas légalement possible. Ce salarié me fait part d'une action en justice dont je ne connais pas le motif si par cas je n'accédait pas à sa demande.
J'essaie de trouver une solution : Si il reprend son poste une journée qu'il abandonne à nouveau son poste ou bien si il m'écrit qu'il souhaite reprendre le travail mais qu'il ne se présente pas, peut-on réenclencher une procédure d'abandon de poste ?
Je vous remercie de votre aide,
Bien cordialement



Daniel Gillot     Vendredi 16 avril 2021 11:14

Il semble clair que ce salarié cherche, à la fois une indemnité et la possibilité de se mettre au chômage c'est à dire de tirer avantage et de l'entreprise ds laquelle il travaillait et de la collectivité par le chômage.

Mais avez-vous besoin d'entamer une procédure de licenciement ? avez-vous pu faire face au travail en son absence (un CDD de remplacement par exemple) ?
Si oui, ma tendance personnelle serait de lui faire savoir que s'il veut quitter l'entreprise, il est libre de démissionner et vous, vous attendez tranquillement le temps qu'il faut.....

Mais que vaut sa menace (écrite ?) d'action en justice ? quel risque ? Si ce qui ressemble à du chantage vous paraît manquer de consistance, cela ne vaut-il pas la peine de l'envoyer tranquillement au bain (s'il veut partir qu'il démissionne, son solde tout compte- CP compris - est prêt).
Je reste à votre disposition pour continuer l'échange, si besoin est.

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Daniel Gillot


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :

Ajouter un message

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration