SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
Virginie Barret et Jean-Philippe Barret


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Plan de départ volontaire et formation

Il s’agit d’une solution qui n’est pas règlementée par le Code du travail. Elle est donc plus souple que la mise en œuvre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Le principe est de réduire les effectifs, de manière amiable, sans licenciement. Les suppressions de postes sont en quelque sorte négociées afin de permettre à des salariés volontaires de quitter l’entreprise en échange d’indemnisations et de mesures d’accompagnement telles que la formation.

Le plan de départ volontaire est compatible avec :
- le versement d’indemnités ;
- l’indemnisation chômage ;
- les aides à la création d’entreprise ;
- l’aide à la reconversion professionnelle ;
- la priorité de ré-embauche.

Les principales étapes

• Consultation du comité social et économique (CSE).
• Définition du nombre de départs volontaires (par secteurs et par postes).
• Salariés volontaires postulent par le service RH.
• Droit de veto de l’employeur pour refuser un départ.

Les aspects formation du plan de départ volontaire

Le plan de départ volontaire peut comprendre un budget formation pour aider les salariés qui le souhaitent à se former.
Il est recommandé de consulter les organismes de formation pour connaître les modalités et le coût pour suivre une formation diplômante (par exemple u master) ou certifiante (MBA).

Pour rechercher une certification professionnelle, vous pouvez consulter le site de France Compétences.

Mise à jour : août 2021


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite