SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Implanter et gérer votre restaurant
Jean Gabriel Du Jaiflin


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Les règles d’accessibilité

Vous envisagez des rénovations ou des travaux dans votre restaurant ? N’oubliez pas les obligations d’accessibilité.
Depuis le 1er janvier 2015, les établissements recevant du public (ERP) de catégorie 5 (moins de 100 personnes pour les commerces, moins de 200 pour les cafés et restaurants) sont soumis aux normes d’accessibilité de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Celle-ci énonce un principe “d’accès à tout pour tous”.


Votre établissement doit être adapté à tout type de handicap : moteur, visuel, auditif ou mental.

S’ouvrir sur le plan économique et citoyen

Que ce soit dans une boutique, un restaurant, un hôtel, il est obligatoire de prévoir un confort identique pour tous. Les services offerts devront donc être accessibles aux personnes en situation de handicap, à mobilité réduite (en fauteuil roulant ou non), à déficience visuelle, auditive ou mentale. Pensez aussi à celles affectées par un désavantage entravant leur autonomie : personnes âgées ou accompagnées d’enfants en bas âge, de petite taille, femmes enceintes… On estime à plus de 25 % les personnes rencontrant des difficultés au quotidien pour des raisons de fatigue, d’âge, de vue, d’audition, de motricité… En vous ouvrant plus pleinement à cette clientèle, votre établissement s’ouvre sur le plan économique et sur le plan citoyen.
L’accessibilité est l’une des conditions permettant à tous d’exercer les actes quotidiens et ne se limite pas à l’installation de toilettes pour personnes handicapées. L’accessibilité contribue au confort d’usage de l’ensemble des utilisateurs et si certains aménagements vont nécessiter investissements et travaux, d’autres relèvent du simple bon sens et d’un peu de sensibilité.

Les principaux problèmes à prendre en compte

- Pour se déplacer (canne, béquilles, fauteuil roulant…) ;
- pour se repérer ou s’orienter, distinguer les choses et objets (déficience visuelle, auditive, intellectuelle…) ;
- pour rester debout aisément (personnes âgées, à l’équilibre précaire…) ;
- pour atteindre les objets (station assise, personnes de petite taille) ;
- pour entendre, percevoir ou comprendre les messages (personnes étrangères, déficience auditive, intellectuelle…).

Comment inciter votre clientèle à entrer dans votre restaurant

- Votre enseigne doit être facilement identifiable, lisible et ne pas éblouir.
- Facilitez l’entrée d’une personne en fauteuil ou à l’équilibre précaire : prévoyez une rampe d’accès dont l’inclinaison est inférieure ou égale à 5 % et une aire de manœuvre de 0,90 m × 1,40 m. S’il n’y a pas de place pour manœuvrer sans effort, installez une porte automatique.
- Le seuil de la porte ne doit pas excéder 2 cm, sinon un plan incliné de 5 % maximum remplacera l’ancienne marche. Vérifiez que les grilles et essuie-pieds ne bloquent ni la roue du fauteuil ni la canne d’une personne aveugle.
- La largeur du passage est de 0,90 m minimum et si la porte est à double battant, l’un d’eux doit être de 0,80 m au moins.
- En cas de débordement sur l’emprise publique, prenez contact avec les services compétents de votre commune pour contrôler les dispositions des droits de voirie.
- Un marquage au sol situe l’entrée principale, qui est la même pour tous.
- Une porte vitrée ou largement vitrée permet de voir l’intérieur de l’établissement.
- L’ouverture est pratique, elle est munie d’une grande barre ou d’une poignée saisissable par tous les usagers ou elle est à ouverture automatique.
- Attention aux panneaux instables. Le porte-menu doit être à bonne hauteur et lisible par tous.

Permettre au client en difficulté d’accéder à sa table ou à la carte

- Facilitez la lecture de la carte, proposez un éclairage suffisant (et éventuellement une carte en braille). Si vous utilisez des ardoises, l’écriture devra être simple et lisible de loin.
- Améliorez la circulation : le sol doit être lisse mais non glissant (même mouillé), sans obstacles, ne pas gêner la progression. Apportez une attention particulière au passage entre les tables.
- Proposez des cheminements toujours supérieurs à 0,90 m de large (si possible 1,50 m pour les croisements). Les aires de retournement, de 1,50 m, seront judicieusement réparties pour éviter les marches arrière délicates. Et si cela n’est pas possible sur l’ensemble de la salle, prévoyez une zone spécifique réservée à l’accueil des fauteuils, mais aussi des landaus, poussettes...

Faciliter le séjour dans votre établissement

- La disponibilité, la patience, l’attente et l’écoute sont des conditions indispensables à un accueil de qualité. La personne aveugle entend et sent votre présence. Pour la guider, offrez-lui votre bras. Pensez à signaler les objets qui échapperaient au balayage de sa canne. Vous pouvez aussi l’accompagner et la guider en lui donnant des repères (devant vous, à droite…).
- La personne en situation de handicap mental qui voyage seule est autonome. Celle qui a besoin d’aide est généralement accompagnée d’une tierce personne.
- Il en va de même pour le handicap moteur.
Dans tous les cas de figure, utilisez un vocabulaire simple, parlez distinctement en restant concret, restez naturel et souriant… 

Si vous disposez d’un étage

- L’ascenseur (s’il y en a un) doit être conforme à la législation en vigueur.
- Monter l’escalier doit être aisé. Les marches sont de 16 cm en hauteur pour 28 cm de profondeur. Le revêtement est non glissant. Le nez des marches est visible et antidérapant. Un repérage podotactile indique le début et la fin de l’escalier. La main courante est facile à saisir, sa forme est ronde (4,2 cm), elle déborde à l’horizontal au départ et à l’arrivée (de plus ou moins 50 cm). Les fixations ne gênent pas le glissement de la main. Si possible, elle est doublée, pour être utilisable par une personne de petite taille.

Si vous souhaitez faire imprimer vos menus et cartes en braille : cliquez ici. Suite à la crise sanitaire, vous trouverez sur internet de nombreuses applications pour digitaliser vos cartes et menus.

Autres fiches pratiques pour 'implanter son restaurant'

L'étude préalable des locaux
La maîtrise d’œuvre
À qui s’adresser pour réaliser sa cuisine ?
Travailler avec un architecte
Les principaux fluides énergétiques en restauration
Schémas de fonctionnement et modèle de projet
Concevoir les cuisines d'un restaurant
L’entretien des locaux
L’univers de la cuisine, côté travaux
Comment faire lorsque l’on manque de place ?
La ventilation-extraction au restaurant : un point majeur
Le traitement de l’air
Pourquoi des vestiaires ?
Les réserves du restaurant
La plonge et la laverie
Le local poubelle
Pratiquer le tri sélectif en restauration
La boîte à graisse
Comment concevoir sa salle à manger ?
Nappes et vaisselle : les règles à respecter
Comment tirer le meilleur parti de sa terrasse
Le chauffage et la climatisation, des conforts supplémentaires
Les sanitaires pour personnes à mobilité réduite (07/17)

Mise à jour : octobre 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


Consulter les dernières questions

Achat et mise aux normes : dans quelles mesures l'obligation de réaliser des travaux peut influer sur le prix de vente d'une affaire ? (de laurent)
24/03/13 à 16:20
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite