SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Implanter et gérer votre restaurant
Jean Gabriel Du Jaiflin


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

À qui s’adresser pour réaliser sa cuisine

Les compétences nécessaires pour mener à bien un projet de restauration sont pluridisciplinaires et nécessitent une bonne vision de l’utilisation du produit. Faire appel à des professionnels certifiés est un gage de savoir-faire.

Les restauconcepteurs®

Un projet de restauration est complexe, du fait des interactions entre les contraintes fonctionnelles et techniques, les performances souhaitées, les réglementations, les investissements et les frais de fonctionnement. Les compétences nécessaires pour mener à bien un tel projet sont pluridisciplinaires et nécessitent une bonne vision de l’utilisation du produit. Un restauconcepteur® permettra de garantir les aspects fonctionnels, l’adéquation du process avec le bâtiment et ses installations techniques, la cohésion des actions des différents intervenants... Il éclairera les prises de décision, et l’opération gagnera en efficacité et en qualité aussi bien en matière de résultats techniques qu’économiques.
Regroupés au sein du Cinov, les restauconcepteurs® s’engagent vis-à-vis de leurs clients sur le respect des valeurs d’éthique professionnelle pour leur apporter un soutien fiable et indépendant.
Le terme restauconcepteur® désigne un professionnel de l’ingénierie en restauration. Il recouvre des spécialistes qui interviennent dans différents domaines tels que l’audit, l’expertise, les études préalables, la programmation, la maîtrise d’œuvre, l’accompagnement à la mise en service et l’assistance à maîtrise d’ouvrage.
Les métiers de la restauconception possèdent leurs qualifications à l’OPQIBI : les qualifications 1510-1511 et 1512. Cinov milite pour une ingénierie reconnue et qualifiée.
Afin d’aider à la définition des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO), le collège AMO Cinov publie, avec l’Union nationale des Economistes de la construction (Untec), un guide des 52 missions d’AMO.

Les installateurs : Quali-pro cuisines et Qualicuisines

Pour installer les cuisines d’un hôtel-restaurant, d’un restaurant ou d’une collectivité, il est vivement recommandé de faire appel à un installateur certifié. Plusieurs syndicats se partagent cette qualification, comme Qualicuisines et Quali-pro cuisines. C’est l’assurance d’avoir en face de soi un professionnel qui, pour être qualifié (admis par ce syndicat), a justifié des compétences professionnelles de son entreprise et de son personnel. Ces certifications donnent une image exacte de la taille, du volume d’activité, des domaines du savoir-faire et des moyens de cet installateur. Elles attestent de la démarche du maintien des compétences, de la portée des assurances ainsi que du respect du code de bonne conduite de la filière grandes cuisines, des obligations sociales, fiscales et réglementaires.

S’il existe aussi les bureaux d’études des fabricants de matériel de cuisine, ainsi que ceux des installateurs et revendeurs de matériels de cuisines professionnelles, leur appartenance à une entité commerciale fausse le principe d’indépendance et d’impartialité, sans remettre en cause leurs compétences bien évidemment. C’est pourquoi il est souvent vivement recommandé de faire appel à un restauconcepteur indépendant afin d’accompagner son projet. Toutefois, ces bureaux d’étude sont indispensables pour réaliser les plans d’exécution destinés aux entreprises devant effectuer les travaux (maçon, plombier, électricien…). C’est pour cette raison que le choix du matériel qui sera installé dans votre cuisine doit être validé avant le début des travaux afin d’intégrer les fluides associés au moment de la réalisation des plans d’exécution.

Le rôle du restauconcepteur ne se limite pas à la réalisation de plans de réservation, mais c’est aussi la garantie d’une validation réglementaire d’un projet au niveau sanitaire, du code du travail ou du risque incendie, ou encore c’est l’assurance que les fabricants et metteurs sur le marché sont en conformité avec les directives DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) et DEA (déchet d’équipement d’ameublement).

Autres fiches pratiques pour 'implanter son restaurant'

L'étude préalable des locaux
La maîtrise d’œuvre
Travailler avec un architecte
Les principaux fluides énergétiques en restauration
Schémas de fonctionnement et modèle de projet
Concevoir les cuisines d'un restaurant
L’entretien des locaux
L’univers de la cuisine, côté travaux
Comment faire lorsque l’on manque de place ?
La ventilation-extraction au restaurant : un point majeur
Le traitement de l’air
Pourquoi des vestiaires ?
Les réserves du restaurant
La plonge et la laverie
Le local poubelle
Pratiquer le tri sélectif en restauration
La boîte à graisse
Comment concevoir sa salle à manger ?
Nappes et vaisselle : les règles à respecter
Comment tirer le meilleur parti de sa terrasse
Le chauffage et la climatisation, des conforts supplémentaires
Les règles d’accessibilité
Les sanitaires pour personnes à mobilité réduite

Mise à jour : octobre 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite