SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Gestion en fiches pratiques
Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Le seuil de rentabilité


© Thinkstock

 

Le seuil de rentabilité (ou chiffre d’affaires critique) représente le montant du chiffre d’affaires pour lequel le résultat est nul (ni bénéfice, ni perte).

Il s’agit :
- d’une donnée prévisionnelle pour le créateur d’entreprise
- d’un indicateur de rentabilité pour le repreneur.

1. Méthodologie pour déterminer le seuil de rentabilité
La méthodologie peut s’appuyer sur les 4 C : connaître, classer, calculer, chiffrer.

Connaître le chiffre d’affaires hors TVA (il ne sert à rien de prendre en compte le chiffre d’affaires TTC car la TVA n’est pas un enrichissement pour l’entreprise puisqu’elle doit reverser cette taxe à l’État).

Classer les charges (à partir de la balance des comptes) en deux catégories :
- charges variables, par exemple : achats de marchandises, achats de matières premières, les commissions sur moyens de paiement (carte bleue), frais de sous-traitance…) ;
- charges fixes, par exemple : loyers, abonnements, assurance (des locaux, responsabilité civile…), redevances de crédit-bail de véhicules et/ou de télévision et/ou de matériels, dotations aux amortissements, intérêts des emprunts, rémunérations versées du personnel permanent + charges sociales patronales, honoraires de certains conseillers permanents, tels les experts comptables, avocats…

Calculer la marge sur coût variable en déduisant du chiffre d’affaires HT, le montant des charges variables. La marge sur coût variable devra être la plus élevée possible.
La marge sur coût variable divisée par le chiffre d’affaires se nomme ‘taux de marge sur coût variable’.

Chiffrer le résultat par différence entre la marge sur coût variable et le montant des charges fixes. Ce résultat est celui qui préfigure un bénéfice ou une perte dans le compte de résultat.
Remarque : dans un compte de résultat il y a les produits et les charges. Par simplification, on ne prendra en considération que le chiffre d’affaires pour les produits ; les charges seront classées en deux groupes (charges variables et charges fixes)

2. Mode de calcul du seuil de rentabilité
La formule à appliquer :
Seuil de rentabilité = Charges fixes ÷ taux de marge sur coût variable.

3. Le point mort
Le seuil de rentabilité est un chiffre d’affaires. Il est exprimé en valeur (quantités × un prix). On peut également l’exprimer en jours, ce que l’on nomme alors ‘point mort’.
Le chef d’entreprise peut connaître à quelle période de son exercice comptable, ce chiffre d’affaires critique est réalisé et faire des comparaisons par rapport aux périodes précédentes.
Deux restaurants peuvent avoir le même chiffre d’affaires, mais le point mort peut être de six mois pour l’un et de onze mois pour l’autre, ce qui rend la seconde affaire beaucoup plus vulnérable.

4. Intérêt de connaître le seuil de rentabilité
C’est un élément essentiel du business plan. Il peut être considéré comme :
- un montant minimum à atteindre. Le chef d’entreprise doit élaborer un plan d’action commerciale pour dépasser cette base.
- un seuil évolutif. Il faudra le recalculer après chaque évolution des charges fixes à la hausse ou à la baisse.

5 : Illustration
Un établissement décide d’organiser une soirée à thème. L’estimation de la fréquentation est de 250 personnes présentes pour un ticket moyen de 27,5 € TTC.
On sait par ailleurs que les charges variables sont de 6 € par couvert et les charges fixes totales sont de 4 978 €.

- Le chiffre d’affaires TTC devrait être de 6 875 € TTC et donc le chiffre d’affaires HT sera de 6 250 € (250 participants × 25 €) sur la base d’une TVA à 10 %.
- Les charges variables unitaires sont estimées à 6 € d’où 250 × 6 = 1 500 €
- La marge sur coût variable est de 4 750 € (6250 – 1500)
- Le taux de marge sur coût variable est de 76 % par rapport au chiffre d’affaires. En effet, 4750 ÷ 6250 = 0,76
- Les charges fixes sont de 4 978 €
- Le résultat est négatif : - 228 € car la marge sur coût variable est inférieure aux charges fixes : 4 750 - 4978

Calcul du seuil de rentabilité en valeur et en quantité :
- Seuil de rentabilité en valeur : 4 978 ÷ 0,76 = 6 550 €
- Seuil de rentabilité en quantité : on divise le CA HT par le ticket moyen HT
6 550 ÷ 25 = 262 clients
Il faudrait donc 12 clients de plus (262 - 250) pour équilibrer le budget de la soirée à thème

Il est possible de procéder à une vérification :
• chiffre d’affaires : 262 × 25 = 6 550 €
• charges variables : 262 × 6 = 1 572 €
• marge sur coût variable : 6 550 - 1 572 = 4 978 €
• charges fixes : 4 978 €
• résultat : 4978 - 4978 = 0 €

Mise à jour : novembre 2017

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite