SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Équipements et Nouvelles Technologies > Accueil

Informatique et nouvelles technologies en CHR
Thierry Longeau


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Les terminaux point de vente

Avec les évolutions techniques, les nouvelles technologies, l’avènement du Cloud, les terminaux points de vente ont considérablement évolué, proposant de plus en plus d’équipements aux possibilités fonctionnelles et techniques accrues.
Plusieurs approches sont proposées sur le marché par les différents fournisseurs :
- la caisse, ou terminal point de vente propriétaire, basée sur une plateforme matérielle et logicielle propriétaire ;
- le terminal point de vente PC, basé sur une plateforme informatique de type PC, majoritairement sous Windows ;
- les IPos, basés majoritairement sur les équipements Apple type IPad, IPhone ou tablettes et smartphones sous Android.

Ce sont principalement la qualité des solutions et services proposés ainsi que les modèles économiques adoptés par les fournisseurs qui conditionnent la pérennité de ces solutions.

Les caisses ou terminaux propriétaires

Autrefois moins attractives par rapport aux terminaux PC sous Windows, les caisses ou terminaux propriétaires ont su se mettre à niveau.
Simple terminal à touche et afficheur bi-ligne, terminal clavier-écran, caisse tactile couleur, intégrant une connectivité propriétaire ou Ethernet la plupart du temps, des ports série, des prises USB pour le support des périphériques standards du marché (imprimantes, lecteur de code-barre, afficheur client, etc.), ils permettent de moduler les coûts suivant les besoins du point de vente.
Ils peuvent être complétés avec des terminaux mobiles et portables propriétaires de prise de commande privilégiant la radio plutôt que le wifi. Ils proposent toutes les fonctionnalités nécessaires à la gestion des serveurs, la prise de commande, l’encaissement, la gestion d’imprimantes de production, la facturation et l’encaissement en mono ou multipostes.
Bien souvent plus simples et plus rapides à mettre en place que des terminaux PC, ces solutions sont très bien adaptées aux points de vente restauration car robustes.
- Du point de vente monoposte à celui nécessitant plusieurs postes de travail, ces terminaux sont fiables grâce à leur architecture propriétaire (pas de problèmes informatiques type Windows, PC, virus, installation…), et nécessitent peu de maintenance et aucune compétence informatique. Ils fonctionnent nativement en autonomie et n’utilisent les connexions inter-caisse que pour les envois en cuisine et la consolidation des rapports de vente et de chiffre d’affaires.
- Des modules peuvent être ajoutés en complément : des solutions back office comme le journal des factures, les rapports au format A4, le paramétrage et les remises à zéro centralisés ou à distance, l’archivage des journées, la gestion des stocks la consultation à distance depuis internet...
Ces solutions sont parfaitement adaptées aux structures légères en compétences et en personnel, par leur simplicité et leur réactivité.

Les terminaux PC sous Windows

Mono ou multipostes de travail, ces systèmes peuvent nécessiter - suivant les solutions - un serveur, c’est-à-dire un ordinateur aux caractéristiques techniques supérieures aux postes de travail, la plupart du temps sous Windows (le cœur du système).
Le système héberge les logiciels et applicatifs nécessaires au fonctionnement de la solution, du réseau et des postes connectés (les clients). Ces postes - des terminaux PC sous Windows tout-en-un qui prennent peu de place, ergonomiques et esthétiques - intègrent un écran tactile (de 10 à 17 pouces) et différents périphériques en option.
- Souvent riches fonctionnellement, ils offrent plus de possibilités sur le poste de travail qu’un terminal propriétaire. Mis à part le logiciel de facturation restaurant (principale fonction du terminal PC), toutes les autres applications restauration (modules restauration complémentaires, stock, achat, réservation de table, gestion commerciale et fidélité) et autres (gestion hôtelière, bureautique, messagerie, internet) disponibles sur le serveur ou sur le réseau de l’entreprise peuvent être accessibles depuis le terminal PC.
- Destinés à répondre à de plus larges besoins dans des organisations multipostes, multipoints de vente ou multi-établissements, ces systèmes s’intègrent parfaitement dans des environnements informatiques et réseaux existants. Ils s’adressent généralement aux structures qui ont une culture informatique plus qu’une culture ‘caisse’ et des équipes structurées en conséquence.

Comparatif terminal propriétaire/terminal PC

Critères

Appréciation

Durée d’installation

Plus rapide à mettre en place pour un terminal propriétaire.

Temps paramétrage de la solution

Le terminal propriétaire est plus facile et rapide à paramétrer (pas d’installation Windows, pas de base de données, pilotes, utilitaires, réseau).

Formation

Plus rapide sur le terminal propriétaire, pas de formation sur l’environnement informatique et Windows.

Fonctionnalités point de vente

Équivalentes entre terminaux propriétaires et PC.

Fonctionnalités back office

Plus riches et plus intégrées pour les terminaux PC.

États et analyses

Plus riches pour les terminaux PC, équivalents avec les terminaux propriétaires équipés d’un back office.

Ergonomie du logiciel

Plus convivial et intuitif sur le terminal PC : couleurs, reliefs, taille des touches, police de caractères, icones, mise à disposition d’un aide en ligne.

Solution mobiles

Plus fiable sur terminaux propriétaires (solution radio) que sur les solutions PC basées sur le wifi (sauf si l’on dispose d’un wifi dédié aux applications de facturation)

Support téléphonique

Plus rapide pour diagnostiquer et résoudre un problème sur le terminal propriétaire.

Exploitation

Grande stabilité des terminaux propriétaires, pas de contrainte d’évolution avec les versions Windows, de mise à jour des pilotes, peu de bugs.

Câblage

Câblage réseau Ethernet cat. 5 ou 6 obligatoire pour les terminaux PC. Câblage moins exigeant pour un terminal propriétaire.

Compétences nécessaires

Aucune compétence particulière pour un terminal propriétaire.

Coût d’acquisition

Un terminal PC est moins cher qu’un terminal propriétaire dans l’absolu. Mais il faut comparer le coût global de la solution : le logiciel est souvent inclus dans le prix du terminal propriétaire mais souvent séparé dans le terminal PC.
Idem pour la garantie : garantie de 3 ans incluse dans le prix du terminal propriétaire et seulement d’un an pour un terminal PC.

Coût de la maintenance matériel et logiciel

Plus onéreux pour un terminal PC.

Coût des prestations

Plus onéreux pour un terminal PC.

Autres coûts indirects

Plus important sur un terminal PC (licences supplémentaires, onduleur, sauvegarde, antivirus…).

Pérennité et obsolescence de la solution

3 à 5 ans pour un terminal PC, 5 à 8 ans pour un terminal propriétaire

Terminaux IPos

Ces solutions sont basées sur du matériel Apple (type iPad, iPhone) ou tablettes et smartphones sous Android, utilisés comme terminaux de commande fixe, terminaux mobiles et écrans de production pour la cuisine, le bar… Plus d’une dizaine de start-up se sont lancées sur ce marché :
- certaines sur le marché du terminal monoposte en restauration rapide (food truck, snacking, bar, vente au comptoir) ;
- les autres, plus matures, offrent des solutions multipostes et en restauration à table.
Les solutions les plus avancées offrent un niveau de fonctionnalité, d’ergonomie et d’intuitivité très convenable sur le terminal. Elles incluent le plus souvent l’hébergement, la synchronisation des données entre les terminaux et l’hébergement, la sauvegarde des données, les tableaux de bord en ligne, des applications de fidélité, de marketing sur le Cloud (via internet) et une connexion wifi ou 3G/4G.
- La plupart des offres commerciales sont basées sur l’achat du matériel (tablette + support, imprimante thermique, tiroir-caisse, terminal mobile) plus un abonnement de 30 à 70 € mensuel par poste de travail (dégressif s’il y a plus de postes incluant la licence). Les applications sont téléchargeables sur l’Apple Store ou Google Play avec un accès à votre back office centralisé, la sauvegarde de vos données et une assistance et support technique via e-mail, un chat ou des tutoriels en ligne.
- Les offres low cost sont sans installation sur site, avec des équipes de support réduites (voire inexistantes chez certains fournisseurs), sans proposition de maintenance des matériels sur site.
Pour ces équipements grand public à forte obsolescence, le critère de la durabilité est à prendre en compte dans des environnements contraints comme celui de la restauration.

Rappel : les utilisateurs de systèmes d’encaissement doivent utiliser des logiciels ou systèmes de caisse sécurisés et certifiés

En application de l’article 88 de la loi de finances pour 2016, les utilisateurs de système d’encaissement doivent depuis le 1er janvier 2018, utiliser des systèmes de caisse satisfaisant à des conditions d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données en vue du contrôle de l’administration fiscale. Cette nouvelle réglementation n’a rien changé sur les exigences demandées aux commerçants : il a toujours été interdit de frauder le fisc. Cette loi interdit les caisses enregistreuses qualifiées de permissives, car donnant la possibilité de supprimer des recettes.

Pour en savoir plus : Caisses enregistreuses : ce qui a changé au 1er janvier 2018

Mise à jour : février 2019

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


Consulter les dernières questions

Monnayeur de caisse enregistreuse : quel est le coût de ce système ? (de Charles Teva)
26/08/19 à 07:39
Deux activités différentes avec un seul terminal de paiement : est-ce possible ? (de FREDERIQUE)
08/03/18 à 10:21
Caisse enregistreuse non conforme pour 2018 : doit-on repartir sur un nouveau contrat pour être aux normes ? (de Jean-Michel)
20/11/17 à 09:24
Encaissements d'un établissement moyen : comment les gérer ? (de kareva)
24/01/15 à 00:08
Terminal de paiement : va-t-on devoir installer une "boîte noire" ? (de François)
12/06/14 à 12:08
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite