SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Équipements et Nouvelles Technologies > Accueil

Matériels et équipements en CHR : faire son choix
Jean-Gabriel du Jaiflin


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Terrasses

Chaises et fauteuils
Chariots de salle
Dessertes à couverts
Parasols
Tables
Vitrines réfrigérées

Qu’il soit ouvert ou fermé, cet espace attire de nombreux clients, à condition d’être bien entretenu et d’une propreté exemplaire.


© GettyImages

Les terrasses ouvertes

Le sol

Dans le cas où la rue présente une forte pente et/ou un sol inégal, certaines communes autorisent la mise en place d’un plancher ou d’une estrade. Dans ce cas, il convient de respecter les règles d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR). En général, ces planchers sont composés de lames de bois exotique ou de frêne avec un profil rainuré et résistant à l’eau. Il en existe en bois composite, qui ont l’avantage de ne quasiment pas nécessiter d’entretien. Leur fixation doit être vérifiée régulièrement pour éviter, par exemple, qu’un talon aiguille se prenne dedans.

Le chauffage


© GettyImages

Pratique pour faire vivre sa terrasse en hiver, le chauffage extérieur divise. ‘Chauffer les trottoirs’ est en effet énergivore et, selon les méthodes utilisées, peut générer des émissions CO2. Une solution écologique et tendance : le prêt de plaid ou de couverture aux clients.

Si une certaine fraîcheur persiste, il existe une solution contemporaine et design : des tables avec un pied chauffant. Cet accessoire individuel ne fonctionne qu’en présence du client. Il est équipé d’une ampoule MH Quartz à haut rendement énergétique, de seulement 0,4 kW, qui émet une chaleur infrarouge (comme le soleil).

Les brumisateurs

Par temps de forte chaleur, les brumisateurs rafraîchiront l’air. Avantage : leur utilisation permet de diminuer certaines odeurs comme celle des grillades, par exemple. Les systèmes actuels de brumisation ne font pas l’objet d’une surveillance sanitaire particulière. Cependant, leur utilisation est soumise au code du travail dont les articles R4423-1 et suivants qui imposent une évaluation des situations à risque d’exposition, une définition des moyens de prévention et la mise en œuvre d’une formation de sécurité pour tout travailleur exposé.

Les accessoires décoratifs

Les fournisseurs proposent de larges gammes colorées pour les tables, les chaises, les nappes et sets de table… Des accessoires comme des bougies ou des ‘bougies-lumières’ (luminaires imitant une bougie) seront très appréciés par les clients.

La protection solaire


© GettyImages

Sur les terrasses ouvertes, sans structure, c’est le parasol qui domine. Certains modèles permettent d’en avoir plusieurs avec un seul pied ou avec un pied déporté, rendant la disposition plus commode et facilitant donc la circulation des clients et du personnel.
Pour les terrasses qui disposent d’une autorisation de structure, les stores bâches avec bandeaux de façade sont les plus répandus. D’autres systèmes utilisent des rails aluminium dans lesquels coulissent des supports de bâches ou des structures en fer forgé aux formes variées. Il existe également des toitures pergolas bioclimatiques, réalisées avec des lames en aluminium motorisées, équipées d’une station météo et d’un collecteur d’eau. Les lames se déclinent dans un grand choix de teintes et de finitions.

Les terrasses fermées

La terrasse fermée comprend la façade et le prolongement extérieur de l’établissement. Ce type d’aménagement doit être autorisé par la municipalité sur avis, le plus souvent, de l’architecte des Bâtiments de France et de la commission de contrôle des établissements recevant du public (ERP). Pour les établissements se situant dans une copropriété, il convient d’obtenir l’autorisation du syndic avant d’engager des travaux. Cette terrasse ou véranda, provisoire et démontable, fait partie intégrante de l’exploitation. Tout comme dans l’établissement, l’interdiction de fumer s’y applique, sauf lorsque la toiture, les façades ou encore les côtés sont intégralement ouverts. Dans ce cas, l’accès vers l’intérieur de l’établissement doit être totalement clos.

Le chauffage

Les chauffages mobiles situés à l’intérieur d’une terrasse fermée ne doivent pas dépasser une hauteur maximale de 0,80 mètre par rapport au niveau du trottoir, à l’exception des chauffages fixes et en hauteur sous le plafond. En outre, ils ne doivent pas générer d’émissions de gaz polluants. Une solution innovante est d’utiliser un plancher démontable en lames de bois isolées, avec la possibilité de chauffage par le sol.

Il est fortement recommandé de faire construire votre terrasse avec des panneaux en double vitrage isolant, non seulement pour l’isolation thermique et phonique, mais aussi en protection contre les effractions. Il existe des volets roulants réalisés avec des lames en polycarbonate extrêmement résistantes. Les surfaces vitrées ne doivent pas être utilisées pour afficher de la publicité. Seuls les éléments de signalétique pour les malvoyants sont autorisés. Les dispositifs de sécurité incendie, les éclairages, les portes de secours et d’accessibilité doivent être présents au sein de la structure.

La toiture

Si la toiture de la terrasse ne donne pas directement sur des ouvertures, fenêtres, balcons ou étages supérieurs, il est possible, après avis des autorités compétentes, d’opter pour un dispositif de toiture à lames d’aluminium pivotantes (comme pour les terrasses ouvertes), très esthétique. Cette solution permet une ventilation totale de la terrasse, notamment en période de forte chaleur.

Le mobilier

L’esthétique du mobilier doit être en rapport avec l’aspect général de l’établissement, tout en apportant du confort aux clients. Il ne faut pas négliger la solidité du matériel, sa durabilité et son ergonomie : la légèreté et la facilité de manutention permettront un gain de temps et génèreront moins de fatigue pour le personnel. Des cendriers mobiles peuvent être installés devant les établissements ou les terrasses fermés (en l’absence d’une terrasse ouverte), mais ils doivent faire l’objet d’une demande d’autorisation tout comme les jardinières ou autres éléments décoratifs.

L’installation de stands accessoires pour la vente à emporter ou encore la présence de porte-menus, de chevalets publicitaires ou de supports divers, ne doivent pas devenir un obstacle et gêner la circulation des personnes.

Autre fiche pratique sur les terrasses

Comment chauffer une terrasse

Mise à jour : février 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


Consulter les dernières questions

Terrasse en bois : quels sont les problèmes qu'une terrasse de 75 m2 peut avoir ? (de Luis MIGUEL)
16/09/16 à 19:18
Guêpes : quel est le moyen de s'en débarrasser ? (de François LEPRINCE)
31/08/15 à 23:26
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite