SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Droit et réglementation en CHR
Pascale Carbillet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Les contrôles sanitaires des piscines d’hôtel

Les piscines accueillant un public, même restreint (uniquement la clientèle de votre établissement), font l’objet d'un contrôle sanitaire qui est assuré par l’Agence régionale de santé (ARS). L’ARS a recours à un laboratoire agréé par le ministère de la Santé pour faire les analyses.

Ce contrôle sanitaire concerne toutes les piscines déclarées et recevant du public, qu'elles soient en gestion publique ou privée (piscine municipale, camping, hôtel, maison d'hôte,…), qu'elles soient d'accès payant ou gratuit.
Ce contrôle permet notamment de vérifier que la qualité bactériologique et physicochimique de l'eau ne risque pas de porter atteinte à la santé des baigneurs.
Ce contrôle sanitaire est réalisé sur place, avec la vérification de la qualité de l'eau (pH, taux de désinfectant, son aspect, etc.). Un prélèvement est également effectué pour un contrôle en laboratoire. Cette inspection consiste aussi à inspecter les locaux, les équipements techniques et sanitaires afin de vérifier l'hygiène générale de la piscine ainsi que les modalités mises en œuvre par l'exploitant pour garantir en permanence la protection des usagers.

La réglementation prévoit une périodicité mensuelle pour ces visites de contrôle sanitaire. Les frais de ces analyses sont à la charge de l'exploitant, c'est-à-dire de l'hôtelier. Les résultats de ces analyses et les conclusions sanitaires doivent être affichés dans l'établissement de manière visible pour les usagers (article 11 de l'arrêté du 18 janvier 2002).

Vous devez effectuer des autocontrôles de la qualité de l'eau…

En tant que responsable de l'établissement, vous devez aussi procéder régulièrement à des opérations de contrôle sur la qualité de l'eau. À cet effet, vous devez noter chaque jour dans un carnet sanitaire : le nombre de baigneurs, la consommation d'eau en relevant les compteurs, la transparence de l'eau, le pH, la teneur en désinfectant, la température des bassins, ainsi que les observations relatives aux vérifications techniques et les éventuels incidents. Vous devez tenir ce carnet à la disposition des agents chargés du contrôle sanitaire.

Où se procurer ce carnet sanitaire ?

La société Berger Levrault propose deux produits, le carnet et le registre sanitaires de piscine qui permettent aux hôteliers de consigner leurs relevés. Le carnet est composé d'un papier indéchirable et résistant à l'eau, avec une couverture en plastique rigide et une reliure à spirale. Quant au registre, il se présente sous la forme d'un grand cahier avec une couverture cartonnée et plastifiée.

Vous pouvez retrouver ces produits : https://boutique.berger-levrault.fr/

Comment bien entretenir sa piscine

La Fédération des professionnels de la piscine propose un nouveau livret pour adopter les bons réflexes pour entretenir sa piscine. Si ces conseils sont destinés principalement aux particuliers, ils doivent aussi être mis en œuvre par les professionnels qui sont en outre soumis à des contrôles quotidiens de la qualité de l'eau en fonction du nombre de baigneurs. Voici les gestes simples à adopter.

1. Surveiller le niveau général du plan d'eau
L'eau doit être au niveau des deux tiers du skimmer.
- Niveau trop bas : risque de prise d'air et de dommages causés à la pompe.
- Niveau trop haut : plus d'écrémage des lames d'eau superficielles, d'où un fonctionnement imparfait.

2. S'assurer que le plan d'eau est bien frémissant à la sortie des buses de refoulement
C'est le signe que la circulation d'eau fonctionne. Pour tout type de filtration, si le flux se ralentit, vérifier l'aspiration de la pompe et le degré d'encrassement du filtre (manomètre).

3. Nettoyage de la ligne d'eau
À l'aide d'une éponge spéciale. Si un dépôt est incrusté, utiliser le produit adapté, anticalcaire et anti-graisses. Attention de ne pas frotter un liner avec un produit abrasif, cela le rendrait poreux et encore plus vulnérable ensuite.

4. Passer l'épuisette de surface ou l'épuisette de fond
Pour retirer les grosses impuretés. L'épuisette doit être poussée lentement dans un mouvement en 's' de manière régulière, en évitant les retours en arrière.

5. Passer le balai-aspirateur ou le robot
Passer le balai-aspirateur manuel ou, mieux encore, laisser travailler le balai aspirateur automatique.

6. Vider les paniers des skimmers
L'écrémage du plan d'eau est réalisé automatiquement par l'écumeur de surface (skimmer) grâce au volet flottant qui favorise le passage des lames d'eau superficielles. Il faut éviter l'encrassement de la paroi du skimmer et l'obstruction du panier de pré-filtration. Pour cela, retirer et vider les paniers du ou des skimmers et les remettre en place.

7. Vérifier l'encrassement du filtre
- Pour un filtre à media filtrant (sable, zéolithe ou verre concassé) : lancer un contre-lavage.
- Pour un filtre à cartouche : sortir la cartouche et la nettoyer au jet et la remettre en place.

8. Analyser l'eau et la corriger si nécessaire
Des systèmes simples et fiables permettent d'analyser l'eau en quelques secondes et donnent le niveau de pH et de désinfectants. Pour être de bonne qualité, l'eau de piscine doit être : limpide, équilibrée, désinfectée, désinfectante. Si nécessaire, on peut corriger l'eau en ajoutant un produit ou en réglant simplement l'électrolyseur. 

La plupart des agents désinfectants chlorés ont une efficacité optimale, avec un pH compris entre 7,2 et 7,6. Les agents désinfectants bromés ont, eux, une efficacité optimale avec un pH compris entre 7.6 et 8. Il ne faut pas descendre au-dessous de 7 pour ne pas entraîner de désordres liés à l'agressivité de l'eau. Si besoin, introduire dans l'eau des agents désinfectants et floculants, des produits régulateurs de pH avec la filtration en marche et après les avoir dissouts dans l'eau (jamais de produit solide directement en contact avec le revêtement de la piscine).

Désinfectants

Plusieurs manières de procéder, suivant les produits et les revêtements :
- dans les skimmers, c'est un procédé courant et sans risque majeur ;
- dans un doseur semi-automatique ;
- par un appareil de régulation automatique ;
- par un électrolyseur.

Les floculants et régulateurs de pH

Directement dans le bassin (après dissolution dans l'eau) ou par un appareil de régulation automatique.

La FFP précise que ces conseils sont d'ordre général. En effet, en fonction de la piscine et de ses équipements, il est impératif de suivre les indications mentionnées dans la notice du fabricant et des accessoires.

Autres fiches pratiques sur les piscines

Votre piscine doit être équipée d’un dispositif de sécurité
Les caractéristiques techniques des piscines d’hôtel
Remise en activité et hivernage de la piscine

Mise à jour : août 2019

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite