SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Vente à emporter de fêtes : Les bonnes pratiques (et celles à éviter)

Par Marie Tabacchi

En décembre, et même jusqu'à mi-janvier, les demandes des clients s'orientent essentiellement vers des plats de fêtes. Dans un contexte où l'offre est à emporter, il convient de se mettre à la place du client pour avoir une offre adaptée à ses attentes. Il est encore temps de vérifier si votre proposition est attractive et, le cas échéant, de la repositionner.

Menu unique

Le risque avec un menu imposé est de ne pas convenir à l’ensemble des convives. Le prix, multiplié par le nombre de convives, peut aussi être un frein. Proposez des plats qui plaisent au plus grand nombre ou plusieurs choix possibles.

►À la carte

Une carte de plats de fêtes laissera la liberté aux clients de choisir. Tous ne veulent pas d’un menu complet et ont l’habitude de cuisiner une partie du menu. Ainsi, le client pourra composer selon les goûts de ses convives, se soulager de la préparation d’un plat mais il sera ravi de retrouver votre foie gras qu’il a apprécié les autres années.

La fête des enfants

À Noël, il y a des enfants à table ! Proposez éventuellement un menu ou un plat adapté aux plus jeunes pour augmenter vos ventes.

Politique tarifaire

Le client n’est pas dupe : le même prix qu’au restaurant est rédhibitoire. Le client sait qu’il n’y a pas de service, moins de personnel et qu’il n’aura pas la même expérience qu’au restaurant. Diminuez un peu votre coefficient par rapport à votre offre habituelle pour rester attractif.

Ventes additionnelles

• Proposez une sélection de fromages : la qualité doit être en adéquation avec votre positionnement. Un prix par personne plutôt qu’un plateau imposé sera plus souple.
• N’hésitez pas à proposer les vins de votre cave. Suggérez des accords avec vos plats : votre conseil professionnel peut déclencher l’achat. Là aussi, le coefficient doit être inférieur à celui pratiqué ordinairement.
• Créez des partenariats avec vos producteurs ou commerces voisins : chocolats, nougats, biscuits de Noël, bûches, spiritueux... Ainsi vos clients pourront récupérer tous leurs achats au même endroit.

Conditionnement

• Des plats directement dressés dans une boîte, même jolie, peuvent être un frein : vos clients ne serviront pas leurs plats ainsi sur une table de fêtes et la réchauffe peut être laborieuse s'il y a plusieurs convives.
• Préférez des plats conditionnés en poches ou avec les éléments dans différents boîtages pour que le client puisse le dresser joliment chez lui.
• Dans cet esprit, certains proposent leurs plats dans des assiettes cautionnées. Un partenariat avec un loueur de vaisselle peut être une option intéressante mais attention, l’offre doit être simple et clés en mains pour le client.

Remise en température

Mettez-vous à la place de votre client ! Avec des repas plus longs pendant les fêtes, le risque sera que le plat soit trop cuit et décevant. Choisissez des produits qui ne demandent pas une cuisson précise, qui sont faciles à réchauffer ou donnez des recommandations précises pour éviter la sur-cuisson.

Fiche conseils

Prévoyez une fiche pour accompagner votre client : conseils de remise en température, comment terminer la cuisson de la viande, guide de dressage, etc. : il sera sensible à vos recommandations de professionnel.

Mise à jour : 10 décembre 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite