SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Prêts participatifs Relance

Dans le cadre du Plan de relance, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, a présenté le 4 mars, le dispositif de prêts participatifs Relance et les obligations Relance. Une nouvelle mesure qui vise à renforcer le bilan des entreprises françaises dans le cadre de la relance en mobilisant jusqu’à 20 milliards d’euros de financements privés. Le but : soutenir la capacité d’investissement des entreprises et les aider ainsi à rebondir en sortie de crise. Bruno Le Maire a déclaré : « L’investissement est le défi essentiel de la relance. Nous proposons aux entreprises un outil pour redémarrer vite et fort. Les prêts participatifs et les obligations relance sont des instruments simples, attractifs, puissants, et qui laissent une grande liberté au chef d’entreprise. Grâce à la garantie de l’Etat et à l’engagement des banques, des investisseurs et des sociétés de gestion, ils répondent parfaitement aux besoins des PME et des ETI qui souhaitent investir, innover, se développer. Nous nous donnons ainsi les moyens d’une reprise forte et durable de l’économie ».

Des prêts disponibles à partir d’avril 2020

Concrètement, il s’agit d’apporter de nouveaux financements destinés aux petites et moyennes entreprises et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) dont la structure de bilan a été affaiblie par la crise. Cela devrait permettre de générer entre 10 et 20 Md€ de quasi-fonds propres pour ne pas bloquer les projets d’investissement des entreprises françaises. Ces financements - distribués par les banques, des sociétés de financement ou des fonds dans le cadre d'un accord avec l'Etat, moyennent un taux d'intérêt qui ne devrait pas excéder 5 % - permettront aux entreprises d’investir, d’embaucher et de développer leur activité.
Le soutien de l’Etat prendra la forme d’une garantie apportée aux investisseurs qui refinancent des prêts participatifs ou des obligations relance. Grâce à cela, ces prêts et obligations, disponibles à partir d’avril et jusqu’au 30 juin 2022, seront particulièrement abordables pour les entreprises.

Différé d’amortissement

Ces financements auront une maturité de 8 ans, plus longue que les prêts classiques auxquels les entreprises ont d’ordinaire accès. Les prêts participatifs relance offriront un différé d’amortissement considérable, de 4 ans ; les obligations relance seront in fine, c’est-à-dire à rembourser en une fois au bout des 8 ans.

Mise à jour : 5 mars 2021

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite