SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

VAE : les bonnes idées marketing

Mercredi, c’est ma boîte qui invite’, nouvelle opération de solidarité dédiée aux restaurants

ADN Tourisme a décidé de soutenir et valoriser auprès de ses adhérents l’opération de solidarité  « Mercredi, c'est ma boîte qui invite » mise en place par Sarthe Tourisme avec les acteurs économiques du territoire.  « Les entreprises locales sont invitées à offrir un ou plusieurs repas à leurs salariés, et ce à une fréquence régulière jusqu’à la réouverture des restaurants. Libre à l’entreprise de déterminer si une participation est demandée aux salariés. Cette initiative permet d'abonder le chiffre d'affaires et la trésorerie des restaurateurs qui, en contrepartie, s'engagent à proposer un menu complet avec un budget contraint ». Les entreprises sarthoises peuvent ainsi, chaque mercredi jusqu’à la réouverture des établissements au public, offrir à ses salariés un repas complet pour 4 personnes à partager en famille, commandé dans l’un des restaurants partenaires. L’objectif est de booster la vente à emporter des restaurants de quartier ou d’affaires, qui doit leur permettre de passer le cap de la crise traversée.

Un menu gastronomique à finaliser

Mauro Colagreco, chef 3 étoiles du Mirazur à Menton, s’est organisé pour livrer à domicile dans toute la France un menu gastronomique festif à 240 euros (hors frais de livraison) pour le Réveillon de Noël, le Jour de Noël, le Réveillon St-Sylvestre et le Jour de l’an. Fins raviolis de chapon et homard bleu dans un clair consommé à la truffe noire de Provence ; Loup de Méditerranée péché à la ligne par nos amis Manuella et Lionel. Velours de Champagne et Caviar Osciètre… le tout est accompagné d’un livret avec les conseils nécessaires pour finaliser les plats. Le menu est aussi disponible en click & collect au restaurant.

Des chèques cadeaux pour soutenir les restaurateurs

Rouen Normandie Tourisme & Congrès a mis en place une rubrique : vos restaurants pendant le confinement sur son site internet : « Retrouvez la liste de vos adresses préférées pour continuer de savourer de bons petits plats et soutenir vos commerçants ». Pour chaque restaurant, l’Office de tourisme indique le mode de réservation (site internet, mail, facebook, téléphone…) et si la livraison est possible.
Mieux, à l’approche des fêtes de fin d’année, Rouen Normandie Tourisme & Congrès veut aller plus loin pour soutenir les restaurants en proposant la mise en vente de chèques cadeaux sur son site internet. « Envie d'aider les restaurateurs actuellement fermés et d'offrir un déjeuner ou un dîner ou de se faire plaisir tout simplement ? Pensez aux chèques cadeaux délivrés par Rouen Normandie Tourisme & Congrès. D'une valeur de 30, 50 et 100 euros, ils sont à utiliser en 2021 ». Les chèques cadeaux sont téléchargeables (rubrique Réserver / Idées cadeaux) ou à retirer en click and collect à l’office de tourisme. Sans oublier d’expliquer aux internautes qu’il s’agit de « garantir des couverts aux établissements au moment de leur réouverture » et d’être solidaire avec l’économie locale.

Vente à emporter : la formule menu + livre

Pourquoi ne pas imaginer un partenariat avec les librairies, commerces non essentiels condamnés aussi au click & collect ? C’est ce que Fanny Fuchs et Stéphane Wernert, à la tête de trois restaurants strasbourgeois (le Café du Théâtre, le Café de l’Opéra et Il Girasole), ont réalisé. En collaboration avec la librairie café La Tache Noire et les éditions Le Verger, ils ont mis en place les plateaux polars. L’offre ? Le livre de Jacques Fortier « Quinze jours en rouge » + les lasagnes alla bolognese + une boisson pour 22 euros (à emporter) ou 24 euros en livraison avec Deliveroo. Le restaurant comme la librairie communiquent sur cette offre originale.

Le couple a su aussi écouter ses clients qui leur suggéraient de proposer les pizzas en version précuite et toujours pour répondre à la demande, ils vont bientôt mettre à la carte des plats familiaux à partager.

Enfin, coup de chapeau pour leur toute nouvelle opération destinée à aider les étudiants qui ont faim. Fanny Fuchs et Stéphane Wernert proposent à leurs clients de partager l’effort : quand le client achète un plat, il peut en payer un deuxième à prix réduit, environ 6 euros, qui sera offert à un jeune dans le besoin. Des repas suspendus pour des étudiants qui vivent de petits boulots aujourd'hui disparus, comme serveurs, et qui allongent les queues devant les banques alimentaires et les associations.

Vente à emporter : Le Pèr'Gras ouvre des boutiques de Noël chez des partenaires

À défaut de pouvoir installer ses chalets au marché de Noël de Grenoble - annulé cette année -, le restaurateur Laurent Gras en a déjà posé quatre en ville à Grenoble Île-Verte, La Tronche, Saint-Ismier et Voiron (38).

Ce qui fait l’un des atouts du restaurant gastronomique Chez Le Pèr’Gras, à savoir être installé sur les hauteurs de la Bastille, a limité ses possibilités de drive pendant le confinement. Mais pas question pour le chef Laurent Gras, son propriétaire, de sombrer un peu plus avec l’annulation du marché de Noël de Grenoble. L’établissement participe depuis vingt-deux ans à cet événement festif et y réalisait jusqu’ici son plus gros mois avec ses chalets snack, bar à vin-champagne, crêperie, produits festifs et un restaurant éphémère de 100 places.

Qu’à cela ne tienne... Chez Le Pèr’Gras descendra cette année encore de la Bastille pour proposer ses foies gras, saumons fumés, boudins blancs, bûches, son tout nouveau miel de la Bastille et autres produits festifs... Tout s’est préparé rapidement : des sites d’implantation des chalets ont été trouvés chez des partenaires et/ou amis, et les quatre premières boutiques éphémères de Noël ouvertes dès le 12 novembre à côté de son magasin grenoblois de l’Île-Verte (du mercredi au dimanche) mais aussi à Saint-Ismier (parking Ma Coop, du mardi au samedi), La Tronche (parking du Fournil de Champagne, du mercredi au dimanche) et Voiron (la Cave Jacovin, du jeudi au samedi).

À ces quatre chalets s’ajoutera un camion-boutique, garé du mercredi au vendredi à Saint-Martin-d’Hères. Si l’initiative permet à Laurent Gras de “mettre un pansement sur l’hémorragie”, l’opération est aussi bonne pour le moral du restaurateur et de son équipe.

 

Retrouvez les témoignages de 3 restaurateurs pratiquant le clic and collect

Mise à jour : 26 janvier 2021

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite