SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Les restaurants sont-ils des lieux contaminants ?

Par Sylvie Soubes

En Norvège, les métiers de serveur et barman sont les plus touchés par le virus

Les Echos ont relayé une étude effectuée par l’Institut norvégien de santé publique sur les professionnels qui ont été les plus exposés au virus dans leur pays. Lors de la première vague, il s’agit des soignants et des chauffeurs (bus, taxi et tram). Lors de la deuxième vague, ces derniers n’ont pas été parmi les métiers les plus contaminées. En revanche, les plus touchés ont été les « employés du secteur de la restauration, tels que les barmans et les serveurs, ainsi que les agents de bord et les stewards. Le nombre de cas de Covid-19 dans ce groupe professionnel variait de 6,2 à 8,9 cas pour 1.000, contre 2,6 cas dans l'ensemble de la population. La différence entre la première et la deuxième vague est peut-être due à des changements dans les critères de test, avancent les chercheurs. Lors de la première vague, il y avait une pénurie d'équipement de test, donc ce sont les groupes à risque et le personnel de santé qui ont été testés en priorité ».

Selon une étude relayée par Nature, les restaurants seraient bien des lieux à plus fort risque de contamination

Selon la revue scientifique américaine Nature, une étude de modélisation sur la relation entre transmission du virus et les déplacements des personnes au travers de données de géolocalisation (anonymes) à partir de téléphones portables, permettrait aujourd’hui de confirmer que les restaurants font partie des lieux de contamination potentiels.
La revue scientifique américaine Nature a relayé le travail de chercheurs et modélisateurs qui ont croisés les données à partir de données de géolocalisation des personnes.  « Ils ont constaté que l’ouverture de restaurants à pleine capacité entraînait la plus forte augmentation des infections, suivie des gymnases [salles de sports], des cafés, des hôtels et des motels. Si Chicago avait rouvert des restaurants le 1er mai, il y aurait eu près de 600 000 infections supplémentaires ce mois-ci, tandis que l’ouverture de gymnases aurait produit 149 000 infections supplémentaires. Si toutes les salles étaient ouvertes, le modèle prédit qu’il y aurait eu 3,3 millions de cas supplémentaires. Mais plafonner l’occupation de tous les sites à 30% réduirait le nombre d’infections supplémentaires à 1,1 million, selon le modèle. Si le taux d’occupation était plafonné à 20%, les nouvelles infections seraient réduites de plus de 80% à environ 650 000 cas » peut-on lire. Une seule certitude à la lecture de ce texte, les lieux à haute fréquentation, en l’absence de port de masque, dans le contexte sanitaire actuel, favorise la circulation du virus.

Mise à jour : 24 novembre 2020

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email


Consulter les dernières questions

Covid-19 : quels sont les lieux les plus contaminants ? (de - -)
26/11/20 à 14:37
Covid-19 : à quand une vrai étude ? (de Arthur PAILHES)
23/11/20 à 10:15
Autres questions


Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite