SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
Pascale Carbillet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Fabrizio    Mercredi 06 juillet 2016 10:07
Client ne payant pas son séjour : que faire ?

Bonjour,
Un couple séjourne dans mon hôtel depuis maintenant 2 semaines et me demande de prolonger son séjour à chaque fois qu'il est censé partir et régler ce qu'il doit.
Il m'a donné un acompte de paiement avec la carte de la maman habitant au canada, donc paiement à distance. Toutefois, mon banquier me dit que ce paiement n'a aucune valeur, il n'est pas sécurisé car je n'ai pas eu la carte physiquement en main ainsi ils peuvent se rétracter.
Lui-même ne possède pas de carte de crédit et dit qu'il va nous faire un virement depuis une semaine.
Toujours pas de règlement, que puis-je faire ? Appeler la gendarmerie ?
Merci pour votre aide



Martine Lainey    Mercredi 06 juillet 2016 12:04

je ne suis pas une professionnelle pour vous répondre, peut être que ce couple utilise une carte volée puisque vous n'avez pas la carte de crédit en main

ce couple apparemment ne paie pas les 2 semaines et demande de prolonger, à votre place je refuserais tant que vous n'avez pas de paiement concret

un couple qui vient séjourner dans un hôtel et n'a pas de carte de crédit, c'est pas dans l'ordre des choses,

comment fait ce couple pour mettre de l'essence dans leur voiture pour se déplacer, comment fait il pour payer leurs autres faux frais, nourriture, cigarettes, boissons

le soyez vigilant, peut être vous renseigner auprès de la gendarmerie, ils vous conseillerait

bon courage

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Martine Lainey


Sophie    Jeudi 07 juillet 2016 12:45

Demandez leur de payer immédiatement dès ce soir. En l'absence de paiement immédiat, il vaut mieux leur demander de quitter les lieux soit de leur plein gré, soit s'ils refusent, il faut effectivement appeler la gendarmerie. C'est un délit de grivèlerie. Vous ne devriez jamais accepter une situation qui se prolonge au delà de 5 jours.
Effectivement, la vente à distance n'est pas un paiement sécurisée: le numéro de la carte peut avoir été copiée auquel cas l'utilisateur peut contester sans aucun problème pendant 2 mois.
Il faut mettre fin à cette situation dès que possible car rien ne permet d'affirmer que ce couple est solvable et que vous ayez un recours pour récupérer les sommes dues.



Nicolas Fraysse    Jeudi 14 juillet 2016 16:44

Bonjour,

Pour avoir vécu le problème : il faut exiger le paiement immédiat et s'ils refusent, il faut les mettre dehors manu militari, quitte à appeler les Gendarmes avant pour les en avertir, et essayer de se faire payer comme on peut.

Pour mémoire, un Hôtelier qui ne se méfie pas au bout "confine à la bêtise" (citation du Substitut du Procureur auquel j'ai eu affaire) et "conserve son client à ses risques et périls".

Bon courage, Erdovan

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Nicolas Fraysse


EVELYNE DELBOSC    Vendredi 15 juillet 2016 12:13

Bonjour Fabrizio

Désolée de vous faire peur mais votre histoire sent la grivèlerie à plein nez. Il faut y mettre immédiatement un terme passé 7 jours vous êtes en tord. je refuserai de remettre la clef de la chambre sans paiement et garderai l'ensemble des affaires s'y tenter qu'elles aient de la valeur ce qui m'étonnerait.

Le droit de rétention permet au créancier de refuser de rendre un bien qu’il détient tant qu’il n’a pas été payé par son débiteur.

Pour ce qui concerne l’hôtelier et conformément aux dispositions du Code Civil, il dispose d’un droit de rétention sur les bagages et les effets du client qui ne l’a pas payé. Cette disposition concerne tous les objets que le client a pu laisser dans l’hôtel : bagages, véhicules, objets de valeur,….

Source : article 2322 du Code Civil, alinéa 5.

Tenez nous informés des suite de cette affaire
Bon courage

Suivre et être alerté des nouvelles publications de EVELYNE DELBOSC


Jean-Christophe Delacroix    Dimanche 24 juillet 2016 10:32

Bonjour,

Un vieux classic ...

Pour s'en débarrasser, leur dire que l'hôtel sera complet dans deux jours. Et aucune pitié ... débiter la CB du montant total + deux nuits ... demander un mail si possible au départ à l'auteur du paiement, c'est mieux. Nous avons de nos jours plus de la moitié des paiements en VAD, alors c'est défendable, avez vous trace de la réservation initiale? la banque va vous la demander en cas de réclamation. Bien sur copie du passeport, et fiche d'arrivée aussi ça aide.

Comme ils ne vont pas bouger, utiliser un remplaçant "réceptionniste par exemple" si vous en avez un sous le coude. Le client ne voudra rien entendre, car avec vous il va chercher de nouveau à vous embobiner, en laissant les bagages dans la chambre et sortir le matin. Le remplaçant videra la chambre, placera les bagages, en espérant qu'ils ne soient pas vides, dans la bagagerie, car il est complet le soir. Le client avait été prévenu deux jours avant. Lui ne sait pas, il est là en remplacement ... de toutes manières il faut le mettre dehors au plus vite, surtout débiter la CB tant qu'elle passe, car sous peu, elle sera rejetée par le centre de CB, et là c'est fini, vous ne pouvez plus rien faire.

Je me suis souvent débarrassé de ce type de "voleurs" en faisant comme ça. Ca évite les discussions interminables, et l'on peut même les menacer si besoin. Un intérimaire par exemple, ne peut pas prendre le risque de se ramasser une ardoise, donc il peut faire pression plus facilement.

Bonne chance!


Suivre et être alerté des nouvelles publications de Jean-Christophe Delacroix


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Ajouter un message

Jean-Christophe Delacroix
Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration