SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
Pascale Carbillet


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Fin de l’aide financière à la recherche du premier emploi pour jeune diplômé

La loi du 28 aout 2016 relative au travail à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels (appelée aussi communément loi El Khomri) avait crée une aide à la recherche du premier emploi (Arpe). Cette aide a bénéficié à près de 28 000 personnes en 2017.

L’article 247 de la loi de finance pour 2019 a procédé à la suppression de cette aide, faute d’effets mesurables.

L’aide à la recherche du premier emploi est supprimé à compter du 1er janvier 2019 pour « permettre une réorientation des moyens vers l’aide à la mobilité étudiante » a expliqué le gouvernement dans l’exposé des motifs de la loi. En contrepartie, un fonds d’aide à la mobilité devrait être créé (par décret) qui bénéficierait d’une partie des dépenses précédemment consacrées à l’Arpe.

Pour mémoire, cette aide était réservée aux jeunes diplômés de moins de 28 ans, ayant obtenu un diplôme à finalité professionnelle de l’enseignement scolaire (CAP, bac pro, bac techno, brevet professionnel) ou de l'enseignement supérieur depuis moins de 4 mois à la date de la demande ; qui était à la recherche d'un premier emploi ; avait bénéficié d'une bourse au cours de la dernière année de préparation du diplôme ou, pour les jeunes ayant obtenu leur diplôme par l'apprentissage, disposer de ressources inférieures ou égales à des plafonds définis par l'arrêté du 8 août 2016 (par exemple, le montant maximal annuel de ressources d'un foyer fiscal sans enfant est fixé à 33 100 €.

Le montant de l’aide était fixé à :
- 200 € pour les jeunes ayant obtenu un diplôme de l'enseignement scolaire (que ce soit par la voie de la formation initiale sous statut scolaire ou par la voie de l'apprentissage) ;
- 300 € pour les jeunes ayant obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur par l'apprentissage ;
- au montant mensuel de la bourse pour les jeunes ayant obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur par la voie de la formation initiale sous statut d'étudiant.

Mise à jour : avril 2019

Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite