SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Spa : check-list pour ouvrir
Perrine Edelman


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :


Définir la thématique de son spa

Un concept est l’idée originale sur laquelle se base la création d’un produit ou d’un service. En l’occurrence, les conclusions de l’étude de marché vont permettre de cibler les attentes des clients, éventuellement de créer de nouveaux besoins ou de nouvelles envies, et de définir les éléments du concept.

• L’offre de soins : soins esthétiques ou de relaxation (massages), consultations médicales (nutritionnistes, médecins esthétiques…) ou paramédicales (naturopathes, acupuncteurs, psychologues…).

• L’offre de services : l’espace détente (sauna, hammam, piscine…), le fitness, les cours (coaching sportif, gymnastique douce, yoga, sophrologie…), l’offre de restauration (snacking, bar à salades…), l’offre de bar (bar à eaux, à tisanes, à jus de fruits…).

• L’identité architecturale : l’identité du spa doit être perçue avant de découvrir les soins et les prestations du spa. Cela signifie que l’architecture d’intérieur et la décoration doivent servir la thématique choisie et créer l’univers et l’ambiance du spa. Le design, le choix des matériaux, les jeux des éclairages, les fragrances diffusées, l’ambiance sonore… sont autant d’éléments dont l’alchimie constituera le premier point d’attraction du client.

• Le positionnement tarifaire : luxe, milieu de gamme, discount… : le prix est partie intégrante du produit ; il déterminera à la fois les cibles de clientèles et, plus subtilement, les comportements d’achat. Schématiquement, un produit à un tarif élevé s’adresse à une clientèle à fort pouvoir d’achat, mais aussi à une clientèle plus modeste pour laquelle le produit sera perçu comme un luxe, un cadeau à offrir. Ce produit devra obligatoirement associer des services justifiant le prix (des équipements et du personnel). D’un positionnement haut de gamme, il en découlera des conséquences en matière d’exploitation (l’importance de l’équipe, sa formation…) et de commercialisation (une offre de bons cadeaux, une sélection des tour-opérateurs, une limitation des promotions…).
À l’inverse, une politique discount mise davantage sur le volume de clientèle : il faut donc optimiser le chiffre d’affaires en réduisant les charges et le temps par client.

Autres fiches pratiques sur le concept et la clientèle d’un spa

Concevoir sa carte de soins
Connaître les attentes de la clientèle

Mise à jour : décembre 2022


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :



Poser une nouvelle question

Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite