SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Gestion et Marketing > Accueil

Gestion des équipes et du service en CHR
André Picca


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

André PICCA    Jeudi 14 janvier 2021 09:21
Le bon sens : mais où est-il passé ?

Nos décideurs ont-ils réellement mesuré le tsunami qui se dessine ?
Sont-ils certains que la solution consiste à museler durablement les entreprises de la société des loisirs d'hier ?

Suivre et être alerté des nouvelles publications de André PICCA


André PICCA    Jeudi 14 janvier 2021 09:24

Je répondrai sous la forme d'une lettre ouverte au MINISTRE DU BONS SENS :
L’éthique sur la protection des données personnelles, en temps de crise sanitaire profonde, créera des pertes humaines supplémentaires.
En qualité de restaurateur, il y a de quoi hurler de rage !
Alors que l’on quantifie aujourd’hui le nombre de personnes immunisées de la Covid-19, alors, que, bon an mal an, le nombre de vaccinés va progresser exponentiellement, alors que les effectifs régaliens de l’État, en plus, se font vacciner, à juste titre et en priorité,
Les entreprises issues de la société des loisirs d’hier meurent, elles disparaissent, les pertes en vie humaine vont se compter. Eh oui, eux perdent leur motivation, leurs moyens financiers, leurs revenus, tout le carburant de ce qui les a fait avancer jusqu’à aujourd’hui.
Hier si utiles dans cette société de loisirs ! Au bucher aujourd’hui dans la société sanitaire ! alors que, point à l’horizon, la sortie du bagne, au printemps ? Aux portes de l’été ? En fin d’année ?
Et si vous osiez défier les règles de l’éthique des temps de paix, le temps de permettre à tout ou partie de ces entreprises de rouvrir plus tôt ?
Comment ? Avec le PASSEPORT SANITAIRE.
Dans mon post du 12 avril dernier, déjà je rêvais en ces termes :
« Pâques, ce jour peut-il ressembler à un jour de Noël « ?
Justement, oui !
Bienvenue dans le réseau de restaurants LES COVIDES.
« Dimanche de Pâques, un œuf s’est posé dans mon jardin, certainement lâché par un drone.
Mes yeux brillent comme un enfant devant la découverte qui m’attend à l’intérieur. Effectivement et j’y trouve une fiche :
- Réseau de restaurant en création : Les Covidés
- Profil du patron : immunisé, vacciné, contre la Covid-19,
- Profil des collaborateurs : idem
- Clients acceptés : tous immunisés contre la Covid-19, titulaire d’une attestation médicale. Selon le Ministère de la Santé (avril 2020), 10 % de la population française aurait été atteinte de la Covid-19 et serait immunisée, cela représente 6 800 000 de personnes qui retrouveraient la liberté de circuler, et de consommer.
- Concept du restaurant : restaurant en place assise,
- Particularités : « tout comme avant, ou presque » : accueil, discussions, échanges, convivialité,
Il arrive que les rêves s’interrompent par un flash qui vous tire de votre sommeil. En effet, la toute récente Ligue des Droits des a-Covidés m’assigne en justice pour « Discrimination catégorielle ».
Et me voilà réveillé, prêt à reprendre ma vie de confiné, un dimanche de Pâques et ce statut de renégat de la société des loisirs d’hier ».

Suivre et être alerté des nouvelles publications de André PICCA


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Ajouter un message

André PICCA
Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration