SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Fonds de commerce > Accueil

Evaluer, acheter et vendre un fonds de commerce en CHR (avec tableur d’estimation)
Jean Castell


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

HERMOUET    Mercredi 09 septembre 2020 12:16
Vente fonds de commerce : qu'en est-il de sa valeur au bout de 2 ans ?

Bonjour Monsieur,
Je me permets de vous contacter car notre restaurant n?est toujours pas vendu depuis que j?ai fait valoir mes droits à la retraite en décembre 2018 . Je souhaiterais avoir des renseignements à propos de la valeur du fond de commerce, car n?étant plus en activité et n?ayant plus exploité depuis 2 ans , puis je prétendre à encore vendre ce fond de commerce ou dois je me réorienter vers une autre forme de vente ? Si oui lesquelles où laquelle ?( étant propriétaire nous possédons également les murs du restaurant) Merci de nous informer en retour svp car nous sommes préoccupés par la baisse ou voir l?inexistence de la valeur de ce fond ( estimé à 50000€ il y a deux ans dont 7500€ de matériel)

Dans l?attente de votre réponse et très cordialement.
Merci.



jean CASTELL    Vendredi 11 septembre 2020 19:16

@ HERMOUET
Bonjour,
Vous soulevez le problème de l’existence d’un fonds de commerce, ici en restauration, après 2 ans de fermeture. Un fonds de commerce se définit par l’existence d’éléments corporels et incorporels. Les éléments corporels étant représentés par le matériel, le mobilier, les agencements et les éléments incorporels par l’existence d’une clientèle caractérisée par un chiffre d’affaires, un droit au bail, un numéro de téléphone, une enseigne etc….
Le cas général est qu’un fonds fermé a perdu son existence puisqu’il ne peut plus justifier d’un chiffre d’affaires et qu’il ne peut donc être vendu en tant que tel. Au passage qui voudrait payer pour une clientèle qui n’existe plus ? Dans ce cas le propriétaire du fonds de commerce va chercher à vendre son droit au bail dans les meilleurs délais car le bail lui impose de conserver son fonds de commerce garni et ouvert. A défaut le propriétaire du fonds peut demander la résiliation du bail au tort du locataire. A défaut de vendre son droit au bail le propriétaire du fonds va pouvoir vendre son matériel et son mobilier.
Dans les exceptions au cas général que l’on rencontre parfois, le propriétaire d’un fonds peut justifier d’une clientèle « captive » et montrer qu’il suffit que le restaurant réouvre pour retrouver celle-ci. On rencontre ces cas quand on peut bénéficier d’un droit d’exploiter une activité de restauration dans un club de golf par exemple, lors de l’exploitation d’un local privilégié par son emplacement exceptionnel ……. N’ayant pas d’informations plus détaillées je ne peux me prononcer sur votre cas.
Nous resterons donc dans le cas général. Vous pouvez en étant propriétaire des murs disposer du local loué à votre guise puisque vous n’avez plus de locataire depuis 2 ans. Ainsi vous pouvez rechercher un nouveau locataire pour signer un nouveau droit au bail pour une activité commerciale. Vous pourrez également vendre votre matériel et votre mobilier professionnel.
A bientôt de vous lire pour poursuivre éventuellement cette conversation.

Suivre et être alerté des nouvelles publications de jean CASTELL


HERMOUET    Samedi 12 septembre 2020 09:08

Bonjour me Castell,
Merci pour votre réponse.
Dans l’optique de refaire un bail avec un nouveau locataire, puis je vendre un pas de porte pour compenser la perte de la vente du fond?
Puis aussi louer le local a un nouveau locataire en l’état brut s’il faut remettre le local aux normes ( électricité, gaz, sécurité etc,,) ? SVP
Merci et cordialement



jean CASTELL    Samedi 19 septembre 2020 20:09

@HERMOUET
Bonjour,

Oui vous pouvez toujours essayer mais il faudra que votre pas de porte soit situé dans un lieu particulièrement intéressant c'est à dire avec de forts facteurs locaux de commercialités (passage, fréquentation, chalandise…..). En ce moment il faut être attentif et vigilant car se lancer dans la restauration en période de covid devient particulièrement risqué. Je vous conseil de fixer un loyer en rapport avec la zone de chalandise c'est à dire au maximum de ce que vous pouvez demander et pour cela de proposer un local aux normes.
A vous lire

Suivre et être alerté des nouvelles publications de jean CASTELL


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Ajouter un message

jean CASTELL
Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation
Publier

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration