SOS EXPERTS
Se connecter / S'abonner Espace Abonnés Espace abonnés

SOS Experts > Juridique et Social > Accueil

Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration


Accueil SOS Experts
Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Laurens Defour    Vendredi 15 janvier 2021 19:01
Les jeunes entreprises "non essentielles " : les grandes oubliées du Gouvernement et des syndicats

Malgré les dernières annonces nous sommes encore oubliés dans tous les dispositifs d'aides .Je tiens donc à souligner une grande inégalité de traitement touchant les entreprises à peine ouvertes. . J'ai répondu à l'appel de Monsieur Bruno le Maire entre les 2 confinements "Encourager l'esprit d'entreprendre" car j'étais persuadé que quoi qu'il arrive , on nous laisserait pas tomber.
Ma société a été créée le 23 septembre 2020 et l'activité commencée le 1er Octobre 2020 ( reprise d'une enseigne national de restauration en location gérance) . Comme vous le savez le 17 octobre , nous avons subi le couvre feu et ensuite le confinement le 30 octobre , depuis nous sommes toujours fermés. Je bénéficie pour mes 28 collaborateurs du chômage partiel et j'ai pu bénéficier d'un PGE.
Cependant pour éviter de m'endetter et couvrir mes charges fixes , je pensais pouvoir bénéficier comme annoncé d'un peu d'aides à travers le fond de soutien aux entreprises ( S1), malheureusement pour le mois d'octore , novembre , décembre et certainement pour les prochains mois , un des critères d?éligibilité est d'avoir commencer son activité avant le 30 septembre 2020, je n'ai donc droit à aucune aide malgré mes demandes , alors que nous sommes dans la même situation que tous nos autres collègues, et peut être pire car vu le peu de jour d'activités que nous avons eu au mois d'octobre , nous n'avons pas eu le temps de constituer une trésorerie forte qui a désormais disparu pour pouvoir faire face à ces derniers mois de 2020.
Je vous avoue que je trouve ce traitement inégal et je vous assure que beaucoup de jeunes entrepreneurs doivent se retrouver dans cette même situation car nous avons répondu présent à l'appel d'entreprendre.
IL me semblerait opportun de reconsidérer ce critère d'éligibilité et considérer eligibles toutes les sociétés en activité avant le 17 octobre 2020 ( jour du couvre feu), c'est un petit geste qui pourra changer beaucoup pour nous et nous permettra d'avoir un sursis en attendant la rouverture.
Malheureusement je ne vois aucun article mentionnant ce problème , encore moins de la part de nos syndicats. En quelques mots on nous condamne à mourrir avant même d'avoir pu faire nos preuves...quelle injustice et personne pour nous défendre.
signé : une entreprise condamnée à mort

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Laurens Defour


Pascale CARBILLET    Mercredi 20 janvier 2021 15:26

Effectivement, pour postuler au fonds de solidarité pour le mois de décembre sont éligibles les entreprises ayant débuté leur activité avant le 30 septembre 2020. Je pensais que pour le mois de décembre, le dispositif ayant été amélioré sur de nombreux points, le texte aurait reporté cette condition au moins au 31 octobre. Mais ce n’est pas le cas, c’est toujours le 30 septembre.
Et il est vrai que vous avez pris le risque de reprendre une affaire avant les nouvelles mesures restrictives. Je vois ce point avec les syndicats.

Suivre et être alerté des nouvelles publications de Pascale CARBILLET


Laurens Defour    Mercredi 20 janvier 2021 15:47

Bonjour Madame , merci pour votre réponse. Cette inégalité de traitement est très préjudiciable pour toutes ces jeunes entreprises et me parait très injuste car il était assuré que personne ne soit laissé pour compte ..il est fort probable qu’aucune de nous ne puisse passer le cap surtout en vue de la situation qui semble devoir perdurer pendant encore beaucoup de temps.
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Laurens Defour


Laurens Defour    Mercredi 20 janvier 2021 15:47

Bonjour Madame , merci pour votre réponse. Cette inégalité de traitement est très préjudiciable pour toutes ces jeunes entreprises et me parait très injuste car il était assuré que personne ne soit laissé pour compte ..il est fort probable qu’aucune de nous ne puisse passer le cap surtout en vue de la situation qui semble devoir perdurer pendant encore beaucoup de temps.
Suivre et être alerté des nouvelles publications de Laurens Defour


Ajouter à mes favoris / Etre alerté Partager :   Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email

Ajouter un message

Laurens Defour
Cocher cette case pour rester anonyme
En cliquant sur publier vous acceptez les conditions générales d'utilisation

Protection de vos données  -  Signaler un contenu illicite
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration