Emploi Hôtellerie Restauration

Candidats
Déposer votre CV - Recevoir les offres d’emploi par e-mail
Salon LHR Empoi
Recruteurs
Passer une annonce
Banque de CV
Comment bien recruter
offres d'emploi de restaurants, hôtels, cafés de moins de 30 jours
CV en ligne de moins de 30 jours
 
     

les metiers de la reception et de l'accueil

  Fiche métier Réceptionniste
L'Hôtellerie Restauration 
 
    Retour   Imprimer      
 

PORTRAIT D'UNE PREMIERE DE RECEPTION AU SOFITEL GENEVE

Céline Simon, 24 ans, première de réception

Suisse Le parcours de Céline Simon est la preuve que, parfois, on trouve sa voie davantage par expérience et opportunité que par l'idée que l'on se fait d'un métier.


À 16 ans, Céline Simon entre à Jean Drouant. Un choix délibéré qu'elle fait au regard de l'excellente réputation de l'établissement.

parfois les vocations peuvent sauter une génération. Le parcours de Céline Simon, aujourd'hui première de réception à l'Hôtel Sofitel de Genève, en est un bon exemple. En fin de troisième, à l'heure de choisir entre études générales ou techniques, ce n'est pas seulement parce qu'elle ne se voyait pas "entreprendre de longues études" qu'elle s'inscrit en bac technologique hôtelier. C'est aussi parce que sa grand-mère, ancienne assistante de direction au sein du groupe Accor, a su lui transmettre la fibre hôtelière.
Profondément motivée, elle choisit de postuler dans le lycée hôtelier Jean Drouant à Paris XVIIe.
Aujourd'hui, Céline Simon est première de réception dans cet hôtel 4 étoiles de 95 chambres et 38 collaborateurs, à proximité du lac de Genève et du quartier d'affaires. Pourtant, au départ, la jeune fille est plutôt attirée par la restauration. L'année de son bac, elle passe d'ailleurs un BEP option restaurant en candidat libre. Elle est également très impliquée dans l'activité du bureau des extras du lycée. Tant et si bien qu'avec un camarade de cours, elle le transforme en une véritable association dédiée au placement des extras auprès d'entreprises ou de particuliers organisateurs de réception*.


New York après les attentats

Après son BTS hôtelier suivi au lycée hôtelier Saint-Pierre-de-Brunoy (91) et avec 2 amis de promotion, elle décide de partir travailler à l'étranger. Elle quitte la France avec l'assurance d'un poste au service de l'hôtel 4 étoiles figurant parmi les plus contemporains de la marque Sofitel. "Nous étions prêts à partir : on avait nos visas, un appartement pour lequel nous avions versé une caution, et nos billets d'avion pour un départ le 13 septembre 2001…, soit 2 jours après les attentats. On a bien cru que tout tomberait à l'eau. Mais on s'était déjà trop engagé pour reculer. Finalement on est parti le 19 septembre. Mais, évidemment, il n'y avait plus d'activité banquets… On m'a donc placée à la réception. Je n'étais pas prête du tout pour un tel poste : je ne connaissais ni la langue ni le logiciel, ni le contenu même des fonctions. Les 3 premiers mois ont été très difficiles", se souvient Céline Simon. Mais elle s'y fait. Et en découvrant le contact avec la clientèle, et une certaine latitude dans la gestion de réclamation clients, elle oublie sa première impression. Finalement, elle est nommée assistante de relations avec la clientèle et prolonge son séjour de 6 mois, le maximum autorisé par son visa.
À son retour en France, à 22 ans, elle est bilingue et sait que c'est dans les hôtels Sofitel qu'elle veut travailler. La direction des ressources humaines du groupe lui propose alors un poste de réceptionniste à l'Hôtel Sofitel de Genève. Rien de tel qu'une ville située au carrefour du monde des affaires et ONG internationales pour approfondir son expérience du métier et de la vie à l'étranger, avec, en prime, un salaire supérieur à la moyenne française.
Aujourd'hui, Céline anime une équipe de 5 réceptionnistes et de 5 portiers et nettoyeurs dans cet hôtel qui se distingue des autres de la marque par son décor très personnalisé, aux matières et couleurs chaudes évoquant un luxe moins contemporain que traditionnel. En outre, elle assume pendant les week-ends le rôle de gouvernante, ce qui l'amène à superviser régulièrement 8 femmes de chambre.
La jeune fille qui se destinait plutôt à la restauration semble donc bien ancrée dans le secteur hébergement. Mais vu sa capacité d'adaptation et sa volonté de grimper en responsabilités, nul ne sait de quoi son avenir professionnel sera fait.
Tiphaine Beausseron zzz54r

*Il s'agit de l'association Paris Extras, qui est devenue la société Paris Events, spécialisée dans l'événementiel à la carte. www.parisextras.com

Aperçu de ses responsabilités
Les fonctions de Céline Simon en tant que première de réception sont un mélange de celles habituellement associées chez Sofitel aux postes de réceptionniste et de chef de réception :
Accueillir les clients, assurer le standard téléphonique et prendre les réservations
Suivre les réservations et coordonner l'attribution des chambres avec la gouvernante
Gérer la caisse, les facturations journalières et les paiements
Tenir une comptabilité (remboursement, règlement des factures différées par les agences de voyages…) et en contrôler l'exactitude
Animer l'équipe de réception (5 réceptionnistes et 5 portiers) et organiser leur travail
Veiller à la qualité de l'accueil et à l'application des normes et procédures de la marque Sofitel
Établir une stratégie de vente pour optimiser le taux d'occupation et rechercher un prix moyen quotidien

En bref
18 ans
BTH à Jean Drouant (Paris XVIIe)
19 ans Vice-présidente de l'association Paris Extras, devenue la SARL Paris Events
20 ans BTS hôtelier, option gestion (lycée Saint-Pierre à Brunoy, 91)
21 ans Réceptionniste puis chargée de relations clientèles au Sofitel New York
23 ans Première de réception et assistante gouvernante générale au Sofitel Genève en Suisse

 
     
     
  L'Hôtellerie Restauration n° 2915 Hebdo 10 mars 2005 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE  


  Remonter au début de l'article   Retour   Imprimer      


.